Abondance

 

Le printemps a toujours été ma saison préférée. L’abondance emplit les arbres de fleurs, de couleurs, de parfums… Les fleurs éclosent dans chaque prairie et les visages arborent un air de joie. La chaleur est revenue et la nature envahit les paysages, comme chaque année. La neige fond peu à peu – même si elle se maintient chez moi jusqu’à juin – et les lacs se remplissent à nouveau. C’est ainsi que me revient l’envie de photographier les paysages et de me lancer dans de nouveaux projets de sorties pour découvrir de nouveaux lacs alpins. Sans même m’en rendre compte, je suis saisie d’une folle envie de capturer des images sur les pentes immenses des montagnes.

 

 

Sans la moindre sollicitation, je suis prête à sortir de chez moi et à aller profiter de toutes les possibilités qu’offrent la fonte des glaces et les températures plus clémentes. Et en particulier l’escalade ! Si l’hiver permet le ski et l’ascension des glaciers, le plaisir pur de l’escalade, se fait chaque année plus pressant. Et parmi les essentiels pour une bonne journée de photo et d’escalade, on doit compter sur ses amis : pour escalader en cordée, vous avez besoin d’au moins une autre personne qui vous assure. Mais avec trois personnes ou plus, la tâche est encore plus facile, et vous avez un sujet à photographier lors de l’ascension. Dans les dernières heures de la journées, vous pouvez explorer de nouveaux endroits et utiliser la lumière chaude pour créer des images fantastiques.

 

Pour ce type de photos, je vous conseille d’avoir une bonne relation avec vos amis / modèles, afin de pouvoir les positionner dans des endroits qui offriront de belles compositions, ou même de planifier les lieux à l’avance. C’est une bonne pratique à appliquer à toutes les photos de paysage que vous prenez au cours de l’année. Essayez de toujours étudier l’endroit et la lumière, et de déterminer les lieux où le sujet se démarquerait de son environnement.

 

 

J’ai par exemple organisé, il y a deux ans, une randonnée autour d’un lac dans ma région. Je savais qu’elle m’offrirait des clichés incroyables, car la fonte des abondantes neiges de montagne avaient formé un plan d’eau dans lequel les Dolomites se refléteraient. Nous avons également prévu la sortie pour qu’elle coïncide avec la pleine lune. Dès que le soleil s’est couché, tout était là : les premières étoiles, la lune qui se lève… Nous avons utilisé une petite radio pour communiquer avec le sujet : « Ne bouge pas pendant deux secondes…3, 2, 1… C’est bon ! » Les clichés capturés étaient incroyables. Une autre fois, nous avons profité d’une lumineuse journée de printemps pour visiter un petit lac niché au cœur des Dolomites. Après quelques tests, j’ai obtenu une belle image du reflet de la montagne dans le lac, et ce malgré l’intensité de la lumière.

 

 

Bien entendu, vous pouvez toujours obtenir de superbes photos sans tout planifier minutieusement. Beaucoup d’images de mon portfolio ont été décidées à la dernière minute, en cherchant un nouveau point de vue lors de notre randonnée. Comme vous êtes dans des lieux imposants et majestueux, vous devez photographier en variant les perspectives autant que possible ; vous pouvez par exemple comparer le sujet aux montagnes ou à d’autres éléments.

 

Lors d’une sortie avec un groupe d’amis, j’ai soudain réalisé que le soleil était sur le point de se coucher derrière les pics, laissant une petite tâche de lumière sur le pré. Je n’avais pas le temps de leur demander de marcher le long du sentier mal balisé. Mais le résultat est là : une photo improvisée mais réussie.

 

 

Ma photo « On the Edge » est un autre exemple de cliché où j’ai voulu mettre le sujet en situation d’infériorité par rapport au paysage. Nous rentrions après une longue journée quand j’ai remarqué cette tour isolée, avec ce magnifique coucher de soleil en arrière-plan. Nous avons donc positionné le modèle sur le bord du rocher. Sous ses pieds se trouvait un ravin de 300 m. C’est là qu’elle s’est positionnée pour admirer le crépuscule.

 

Avec l’arrivée du printemps, je conseille à tout un chacun de sortir et de prendre autant de photos que possible. L’année n’est malheureusement pas adaptée au voyage… Mais essayez malgré tout de visiter votre région et de profiter de toutes les possibilités photographiques que vous apporte le printemps !

 
 

About the Author – Camilla Pizzini

 

 

Camilla Pizzini est née en 1996 à Rovereto dans le Trentin-Haut-Adige, Italie. Depuis l'enfance, elle est amoureuse de la photographie. Elle a obtenu une licence de design à l'Université libre de Bozen-Bolzano qui lui a permis d'étendre ses connaissances en communication visuelle et en art contemporain. /p>  

Elle travaille depuis comme photographe sur des commandes commerciales (entreprises, événementiel, portrait, sport et nature) et sur ses projets personnels.

 

Elle tire son inspiration des grands espaces, de la montagne et de ses activités sportives.

 

Type de photographie : Nature, paysages, sport