Apprendre à aimer chaque étape du processus photographique

La planification et l’exécution d’une séance photo peut demander énormément de travail. Il s’agit d’un processus assez similaire à celui que je vis en ce moment même : je suis devant une page blanche sur mon ordinateur, et je sais que je dois la remplir de mots. C’est intimidant ! Mais cela peut ne pas l’être. Chacune des étapes d’une séance peut s’avérer une expérience plaisante et agréable. Vous pouvez toutes les aimer. Il suffit de savoir comment.

 

Olivia_Bossert_Photographic_Workflow_Image_5_Woman_Hat_in_Hand

Olivia_Bossert_Photographic_Workflow_Image_1_Close_Up_of_Hand

 
 

Planifier

 

Certaines personnes adorent planifier. D’autres détestent. Personnellement, je dois admettre faire partie de la première catégorie. Je n’aime rien tant que me lancer dans un nouveau journal personnel en début d’année et y noter mes objectifs. Mais peut-être cette simple perspective vous plonge-t-elle dans la terreur, tout dépend de la personne ! Alors, comment apprendre à apprécier le processus de planification ? Qu’il s’agisse d’une séance pour un projet personnel ou pour un client, vous devez vous donner du temps et de l’espace. Je sais bien sûr que ce n’est pas toujours possible : les séances sont parfois décidées à la toute dernière minute. La planification peut s’avérer un travail assez lourd : les éléments à prévoir sont nombreux, et chacun d’entre eux a un impact sur la séance elle-même. Faites une faveur à votre client et à vous-même en vous accordant autant de temps que possible pour préparer calmement chaque aspect de la séance afin que celle-ci se déroule sans problème.

 

>

Olivia_Bossert_Photographic_Workflow_Image_2_Wide_Shot_of_Field

Tout aussi important : identifiez le moment où vous vous concentrez le mieux. Êtes-vous du matin, ou êtes-vous un oiseau de nuit ? Personnellement, je sais que je suis plus productive le matin. C’est donc là que donne la priorité aux tâches qui exigent le plus de concentration. J’accomplis généralement ce qui demande le plus d’énergie tôt le matin. Si on me demande une tâche difficile (préparer un devis pour un projet, par exemple) et que la journée est bien avancée, mon cerveau ne fonctionnera pas comme il le faudra et je terminerai frustrée et agacée. S’il s’agit de la première chose que je fais en me levant le matin, je trouve ça beaucoup plus simple. J’aime aussi que mon bureau soit calme (un aspect sur lequel mon compagnon et moi-même avons dû avoir une sérieuse discussion lorsqu’il a commencé à télétravailler lors du premier confinement !). Je ne suis pas capable d’écouter de la musique ou un podcast pendant que je planifie. Mais peut-être est-ce différent pour vous ! Pensez à ce vous voulez pour votre environnement et faites de votre mieux pour que votre espace de travail soit aussi adapté que possible à vos besoins.

 

La prise de vue

 

Nous aimerions tous que chaque séance soit un moment de joie pure. Mais la réalité est que la vie sur un plateau est parfois très stressante. Il y a cependant des choses à faire pour réduire cette tension. Tout revient à la préparation. Pour que votre séance soit parfaitement détendue, vous devez vous organiser. Je croyais autrefois qu’il me suffisait d’arriver avec une vague idée de ce que je voulais faire, me lancer et produire un travail extraordinaire. J’avais tort. La magie se produit lorsque vous avez pris du temps pour tout planifier à l’avance. Je parle de préparer l’éclairage, de connaître le nombre de clichés à prendre, de penser à votre récit et de vous assurer non seulement d’avoir tous les éléments dont vous pourriez avoir besoin à disposition, mais également que ceux-ci soient bien en ordre. Pour cela, j’aime dessiner des schémas de clichés. Les dessins sont horribles (souvent des bonhommes-bâtons), mais leur aspect a peu d’importance. Ce qui compte, c’est d’avoir pris le temps de réfléchir à l’avance à la composition, aux poses, aux accessoires et à l’éclairage. Quand vient le temps de prendre l’appareil, vous savez exactement quoi faire.

Olivia_Bossert_Photographic_Workflow_Image_3_Woman_in_Pink_Coat_Close_up

 
 

Olivia_Bossert_Photographic_Workflow_Image_4_Pale_Pink_Dress

 

Je recommande également de vous créer un planning pour la journée, si vous le pouvez. J’ai commencé à le faire il y a environ deux ans, et ça a tout changé pour moi. Je crée une chronologie complète qui inclut le moment où tout le monde doit arriver sur le plateau, celui où le maquillage et la coiffure doivent commencer et finir, et la durée nécessaire à chaque prise de vue. Cela paraît demander beaucoup de travail, mais je peux vous garantir que le jeu en vaut la chandelle. J’envoie mon planning à toutes les personnes impliquées dans la séance. Et je peux vous dire qu’elles m’ont toutes dit à quel point il les aidait ! Autre conseil important : accordez-vous plus de temps que vous pensez n’en avoir besoin. Mieux vaut terminer en avance que dépasser les horaires !

 
 

Olivia_Bossert_Photographic_Workflow_Image_6_Woman_in_Field_Beige

 
 

Le post-traitement

 

Je dois bien l’avouer : c’est la partie avec laquelle j’ai le plus de mal. En général, je n’aime pas être l’esclave de mon ordinateur pendant des heures et je déteste retoucher la peau. Mais j’ai malgré tout réussi à rendre agréable cet aspect du processus. J’ai appris ce qui fonctionne pour moi, et je suis sûre que vous pouvez le faire vous aussi. Tout d’abord, procurez-vous une bonne chaise de bureau. Si vous devez vous asseoir à un endroit pendant des heures, autant être à l’aise. Et votre dos vous remerciera ! Écoutez de la musique que vous aimez ou un bon podcast (en ce moment, j’écoute The Exposed Negative de Greg Funnell et Tom Barnes). Je sais que certaines personnes aiment regarder des films ou des vidéos Youtube. Cela va un peu loin pour moi… Je n’y arriverais pas ! Mais si c’est ce qui marche pour vous, n’hésitez pas. Enfin, investissez dans vos compétences. Prenez le temps d’apprendre comment fonctionne votre logiciel et d’en comprendre la logique. Lorsque que vous saisissez pleinement le fonctionnement de quelque chose, vous êtes un million de fois plus rapide et rencontrez bien moins de frustrations. Consacrez donc le temps nécessaire à l’apprentissage des outils à votre disposition.

 
 
Modèle : Lindsey Isla