La gestion des couleurs avec Spyder Checkr dans DaVinci Resolve Studio

Une balance des blancs parfaite ? Des couleurs cohérentes entre différents appareils ? Des tons chair corrects ? Si vous travaillez dans le secteur de la vidéo ou de la photo, vous êtes familier de ces problèmes. Mais c’est désormais terminé. Vous pouvez utiliser le Spyder Checkr dans DaVinci Resolve pour appliquer vos corrections rapidement et facilement et accélérer votre travail.

 

Imaginez que vous ayez à filmer une interview. Pour pouvoir basculer entre diverses perspectives au montage, vous utilisez trois caméras. Chacune d’entre elle est équipée d’un capteur différent. Même si vous optez pour les mêmes paramètres de balance des blancs et de teinte sur chacune des caméras, chaque capteur aura malgré tout sa propre façon de reproduire les tons chair. En effet, chaque caméra a son propre profil de couleurs. Le comportement prédéfini de l’équipement dépend du fabricant et a tendance à varier entre les différentes marques. Le réglage des couleurs en post-production n’en est rendu que plus difficile et souvent très long. Cela peut s’avérer stressant, particulièrement pour les projets dont les délais sont serrés. Mais si vous utilisez Spyder Checkr et que vous le maintenez devant la personne interrogée au début de la prise de vue, vous serez en mesure de régler les trois caméras et leurs profils colorimétriques en quelques clics dans DaVinci Resolve.

 

Blackmagic Pocket Cinema Camera 4k (BMPCC4K)

Panasonic Lumix G7

 

Supposons que vous avez terminé le tournage et que vous êtes maintenant en post-production. Pour régler les images des différentes caméras et les mettre en cohérence, vous avez la possibilité d’utiliser les cibles ou d’éditer les couleurs en fonction de votre intuition.

 

Cela se fait généralement sans problème. Jusqu’à un certain point. Vous devez en effet garder à l’esprit que différents capteurs affichent parfois les couleurs de façon différente.

 

C’est là qu’intervient le Spyder Checkr que vous avez filmé lors du tournage. Il est également possible d’effectuer manuellement les réglages de couleurs. Il est néanmoins recommandé d’utiliser l’outil de correspondance des couleurs présents dans DaVinci Resolve pour obtenir un résultat plus précis et plus rapide.

 

Cet outil est situé dans l’onglet Couleur, la zone d’édition des couleurs de Resolve.

 

L’onglet Couleur offre toutes les possibilités nécessaires pour optimiser les couleurs d’une image pour qu’elle soit aussi proche de réalité que possible. L’outil de correspondance des couleurs effectue cette tâche fastidieuse à votre place. Sélectionnez l’outil de correspondance des couleurs dans les différents onglets afin qu’ils correspondent à l’image.

 

Une fois l’outil sélectionné, un nuancier s’affiche. Vous pouvez alors sélectionner le nuancier Datacolor SpyderCheckr 24. Celui-ci devrait afficher les mêmes couleurs que la mire à l’image.

 

Sélectionner l’outil nuancier

 

Une fois le nuancier sélectionné, l’étape suivante consiste à aligner la grille pour qu’elle correspondance à la mire de l’image. Pour ce faire, vous pouvez positionner les angles à l’aide de votre souris. Vous devez vous assurer que chacun de petits carrés de l’outil englobe complètement les couleurs de la palette. Des écarts peuvent se produire si ce n’est pas le cas.

 

Une fois la mire placée correctement à l’image, votre vidéo peut être réglée automatiquement.

 

Sélectionnez le bon Gamma source, le bon Gamma cible et le bon espace colorimétrique cible

 

L’exemple suivant montre… . Dans ce cas précis, l’es images des deux caméras doivent être ajustées. Les caméras enregistrent dans des gammas différents. La première filme en « Blackmagin Design 4K Film » tandis que la seconde utilise le « Rec. 709 ». Le but est de faire correspondre les couleurs des deux vidéos pour qu’il soit possible de passer de l’une à l’autre sans problème lors du montage. Le Gamma source est le point de départ que nous avons défini dans les réglages de la caméra. Les noms peuvent varier selon le constructeur de la caméra. Avec Canon, il peut s’agir de « Canon Log », « S-Log » avec Sony et « Arri Log C » avec Arri. Dans cet exemple, « Blackmagic Design 4K Film » est le gamma source pour le BMPCC4K. La deuxième caméra, une Panasonic G7, n’offre pas de gamma source dans mon cas et filme en « Rec. 709 ».

 

Le gamma cible est celui que nous visons. Le Blackmagic Design 4K Film est converti de son gamma source vers le gamma cible (Rec. 709). Avec les paramètres Gamma cible et Espace colorimétrique cible il est également possible de travailler dans d’autres espaces comme Aces.

 

Ici, cependant, nous devons atteindre un résultat utilisable aussi rapidement que possible. Nous choisissons donc « Rec. 709 » pour les deux caméras.

 

Réglage du Panasonic Lumix G7

 

Pour la deuxième caméra, tout est un peu plus simple, puisqu’elle a déjà enregistré en « Rec. 709 » ce qui est également la cible. Mais pourquoi changer « Rec. 709 » en « Rec. 709 » ? Il y a une explication. Le nuancier offre des couleurs standardisées stockées au sein de DaVinci Resolve. Si vous faites correspondre vos images en « Rec. 709 » avec le « Rec. 709 », toutes les couleurs de votre nuancier seront ajustées malgré tout. Cela garantit que les tons rouges offrent le bon rouge, que les tons bleus offrent le bon bleu et que les tons verts offrent le bon vert. En outre, une balance des blancs est également effectuée et le contraste est ajusté.

 

La balance des blancs est mal réglée dans la caméra.

La balance des blancs corrigée avec l’outil de correspondance des couleurs.

 

À ce stade, vous devez disposer d’images relativement similaires. Dans mon cas, l’image du Panasonic est légèrement plus lumineuse que celle du Blackmagic. Mais ce problème peut être facilement résolu à l’aide des roues chromatiques qui vous permettent de réduire un peu le gain et d’ajuster la luminosité. Pour notre exemple, la gestion des couleurs est désormais terminée.

 

Ajuster la luminosité sur un nouveau nœud

Comparaison des deux images sans autre modification.

 

Vous pouvez maintenant utiliser les images réglées comme point de départ pour votre travail et continuer votre étalonnage. Vous pouvez même ajouter un peu de créativité.

 

Autre caractéristique du Spyder Checkr 25, la mire de gris située à gauche. Elle permet d’exposer correctement l’image, directement dans la caméra. Dans cet exemple, j’utilise de fausses couleurs. Les valeurs de luminosité sont donc affichées sur l’écran de la caméra dans des couleurs différentes. La grande vignette grise, appelée gris moyen ou gris 18 %, est marquée en vert dans la caméra dès qu’elle correspond à environ 40 IRE. Cela vous fournit une valeur de référence qui vous guidera pour le réglage de l’exposition de votre image. Il est important de position la mire de gris à l’emplacement exact du sujet afin d’exposer celui-ci correctement.

 

Outil fausse couleurs de votre caméra (vert = gris moyen)

Image exposée en fonction de la mire.

 

Dans l’ensemble, le SpyderCheckr utilisé en combinaison avec DaVinci Resolve offre d’excellentes méthodes pour corriger vos couleurs simplement et rapidement. Quelques clics vous suffisent à ajuster les différentes valeurs de votre appareil dans Resolve et d’obtenir un bon point de départ pour le reste de votre travail. La mire de gris est également idéale pour la balance des blancs et vous permet d’obtenir de magnifiques tons chair. Le SpyderCheckr s’est donc tout naturellement trouvé une place dans mon sac à dos.
 

 
 

About the Author – Marco Schreiber

 

Marco Schreiber

 

Marco Schreiber est un designer, YouTubeur et cadreur indépendant. Sur sa chaîne YouTube il évoque la technologie, le cadrage, le montage et le traitement vidéo et propose des trucs et astuces tirés de sa propre expérience, ainsi que des tutoriels DaVinci Resolve et des recommandations de matériel.