12 questions récurrentes sur la gestion des couleurs

Vous nous avez interrogés, nous vous avons répondu. Voici quelques-unes des questions les plus fréquentes que l’on nous pose sur la gestion des couleurs.

 

Les lectures de mon instrument ne sont pas cohérentes : d’où vient le problème ?

Pour les échantillons dont la couleur et/ou les effets de surface sont incohérents, mesurez-les plusieurs fois (en tournant et en repositionnant l’échantillon entre les lectures afin d’augmenter la surface effectivement mesurée) et faites la moyenne des données. Des échantillons incohérents (ou irréguliers) peuvent donner des mesures différentes, selon la partie de l’échantillon mesurée. Il est possible de réduire considérablement la variabilité des mesures en mesurant l’échantillon plusieurs fois et en faisant la moyenne des résultats, en veillant à déplacer l’échantillon entre les mesures.

 

Que se passe-t-il si la couleur est mesurée sur différents sites de l’entreprise ?

Que vous meniez vos activités dans 3, 30 ou 300 endroits et que vous soyez dans le même État ou pays ou à l’autre bout du monde, voici quelques pratiques exemplaires pour garantir un contrôle des couleurs aussi efficace et précis que possible.

 

  1. Dans la mesure du possible, utilisez les mêmes instruments ou des instruments identiques tout au long de votre chaîne de production. Il est important que vous disposiez d’une corrélation inter-instruments pour vous assurer que vos échantillons et vos produits sont aussi proches que possible, quel que soit l’endroit où vous effectuez vos tests.
  2. Assurez l’entretien et l’étalonnage réguliers de tous les instruments et respectez les spécifications de maintenance du fabricant.
  3. Stockez et mesurez vos normes et vos échantillons dans un environnement contrôlé.
  4. Calculez l’écart par rapport à la norme pour les différents instruments.
  5. Choisissez des spectrophotomètres à « tolérance étroite » pour une précision optimale. Des instruments précis sont naturellement nécessaires, mais suivez systématiquement les bonnes pratiques lorsque vous mesurez des échantillons.
  6. Surveillez de près les performances des instruments afin de garantir le bon état de votre flotte

 

Quelle est la durée de vie attendue de mon spectrophotomètre ?

Tenez compte de ceci : si le contrat de service de votre spectrophotomètre actuel a expiré, vous pouvez envisager de le remplacer par un modèle plus récent. Dans la mesure où la précision et la cohérence des couleurs sont capitales pour votre entreprise, vous devez vous assurer que vos instruments fonctionnent conformément aux normes.

 

Que vous ayez un spectrophotomètre Datacolor ou un autre instrument, nous l’accepterons et vous proposerons une remise sur une nouvelle machine. Découvrez ici les détails de notre programme de reprise.

 

Ai-je vraiment besoin d’un instrument de mesure colorimétrique ? Pourquoi ne puis-je pas me contenter d’évaluer visuellement les couleurs ?

Bien que nous soyons tous d’accord sur la couleur générale de certains objets, comme le vert de l’herbe, le bleu du ciel ou le rouge de certaines roses, nous percevons tous les couleurs différemment. De nombreux facteurs physiques (source lumineuse, arrière-plan, altitude, température) et personnels (âge, médicaments, mémoire, humeur) influent sur notre perception des couleurs. Malheureusement, vos yeux ne peuvent donc pas être aussi précis qu’un spectrophotomètre. C’est pourquoi il est important d’avoir des machines capables d’évaluer les couleurs et de s’assurer que tous les échantillons et produits correspondent. Cet aspect s’avère d’autant plus important si vous avez des bureaux dans le monde entier : votre corrélation inter-instruments valide ainsi la correspondance des couleurs sur l’ensemble de vos sites.

 

Comment puis-je déterminer le niveau de correspondance nécessaire pour mes couleurs ?

Grâce au Delta E, c’est-à-dire la différence de couleur entre deux mesures. Et votre tolérance à l’égard de ces différences dépend de plusieurs facteurs. La correspondance des couleurs étant un indicateur de qualité, vous devez obtenir la correspondance la plus proche possible à chaque fois. Toutefois, le niveau d’uniformité peut varier en fonction de la couleur, du matériau, des besoins de l’entreprise, etc. Nous avons exposé quelques considérations à prendre en compte pour déterminer vos propres tolérances de Delta E.

 

Puis-je mesurer plusieurs couleurs à la fois ?

Oui, c’est possible. C’est assez courant dans les industries du textile et de l’habillement, car tous les tissus ne sont pas de couleur unie. Avec une telle quantité de motifs, de modèles et de matériaux, il est important de pouvoir mesurer ces couleurs, autrefois considérées comme « non mesurables ». La solution SpectraVision de Datacolor a été conçue précisément pour mesurer ces « éléments non mesurables ».

 

Comment puis-je savoir si un matériau est métamérique ?

Vous pouvez contrôler le métamérisme à l’aide d’un test visuel ou instrumental. Lors d’un test visuel, vous devez confirmer que deux objets correspondent à une source lumineuse primaire, puis utiliser une source lumineuse secondaire. S’ils semblent toujours avoir exactement la même couleur, c’est qu’il ne s’agit certainement pas d’échantillons métamériques ; si les couleurs diffèrent, il s’agit bien d’un cas de métamérisme. De la même façon, le test instrumental utilise un spectrophotomètre pour effectuer un test similaire avec une combinaison différente d’illuminant/observateur. Si les courbes diffèrent, il s’agit probablement de métamérisme. Pour en savoir plus sur les matériaux métamériques et le métamérisme, consultez notre base de connaissances.

 

Quels sont les différents types d’instruments de mesure colorimétrique ?

Il existe différents types d’instruments de mesure colorimétrique, parmi lesquels des instruments de paillasse (qui impliquent d’apporter les échantillons à la machine) et des instruments portables (que vous pouvez emporter sur site). La taille et le type d’échantillons dont vous disposez et que vous devez mesurer déterminent le type de machine le mieux adapté à vos besoins. Cet outil en ligne pratique vous aidera à comparer les instruments de paillasse.

 

Un colorimètre et un spectrophotomètre sont-ils la même chose ?

Ces deux instruments mesurent la couleur, mais de manière différente et à des degrés divers. Un colorimètre simule la façon dont l’œil humain perçoit la couleur. Il s’agit donc d’un outil de mesure qui évalue objectivement la couleur à partir de la lumière qui traverse les filtres primaires (rouge, bleu, vert). Un spectrophotomètre effectue des mesures colorimétriques sur l’ensemble du spectre afin de générer des données colorimétriques qui vont plus loin que l’observation par l’œil humain.

 

Comment puis-je savoir si mon instrument a besoin d’être entretenu ?

Saviez-vous que votre spectrophotomètre ne peut fournir des données colorimétriques précises que s’il est correctement entretenu ? Grâce aux familles d’instruments Datacolor 500 et Datacolor 800, les besoins de maintenance s’affichent à l’écran.

 

Si le code est .vert, tout va bien

Si le code est .orange, une opération de maintenance est à prévoir prochainement

Si le code est .rouge, votre carreau blanc ou votre instrument n’est plus certifié

 

Vous devez également suivre les recommandations de maintenance et de test du fabricant, assurer une température et une humidité constantes, effectuer de nouveaux étalonnages fréquemment et respecter les normes d’étalonnage. Découvrez comment entretenir votre spectrophotomètre.

 

Dois-je réellement étalonner mon spectrophotomètre ?

Oui, oui et oui ! Pour fournir des lectures extrêmement précises, votre spectrophotomètre doit être étalonné quotidiennement selon le manuel. Il s’agit notamment de l’entretien de vos carreaux d’étalonnage. Ces procédures sont importantes non seulement pour obtenir les lectures les plus précises et les plus fiables possible, mais également pour optimiser la corrélation inter-instruments.

 

Existe-t-il des solutions de gestion des couleurs plus abordables ?

L’industrie évolue en permanence et propose constamment des appareils portables, faciles d’utilisation et peu coûteux, destinés à la recherche rapide de couleurs et aux applications de contrôle qualité hors site. Datacolor propose deux produits appartenant à ces catégories : ColorReader (99 $) et ColorReaderPRO (249 $). Ces appareils ultraportables sont dotés d’une connexion Bluetooth® et offrent des performances colorimétriques très précises.