Fluidité

 

Notre planète est un monde de liquides. La surface de la Terre présente une masse en mouvement constant, celle des mers qui couvrent soixante-dix pour cent de notre planète. Nos paysages sont tissés par les rivières qui sillonnent nos campagnes, nos villes, nos forêts et nos montagnes. Aux pôles, les icebergs dérivent vers leur destination finale. Notre monde est en mouvement. Notre monde est fluide.

 

 

Pour un photographe, le mouvement continu et changeant de l’eau est très attirant. Véritable kaléidoscope de motifs et de textures qui se suivent sans se répéter, il nous offre la possibilité de créer des images uniques. Nous cherchons souvent à créer des photos artistiques qui sont difficiles à reproduire et distinguent notre travail individuel. Le mouvement de l’eau est un bon sujet pour cela, puisqu’en fonction du vent, des différences de densité, de la température, de la gravité, des tempêtes, etc., il offre des transitions spectaculaires sur un seul et même plan d’eau. Et lorsque la lumière naturelle vient s’y ajouter, elle apporte avec elle de nouvelles possibilités créatives.

 

 

Mon travail photographique est entièrement tourné vers l’eau. Je vis près de la côte, dans l’extrême sud-ouest du Royaume-Uni, et je peux donc capturer toute l’année les paysages marins sauvages des Cornouailles. Nous sommes nombreux à avoir un lien particulier avec l’océan. Nous ressentons toujours une forme d’harmonie lorsque nous visitons le littoral. Le mouvement de la mer contribue à notre bien-être et à notre sérénité, même les jours de tempête.

 

L’un des aspects les plus importants lorsqu’on photographie l’eau est le temps de pose. C’est lui qui détermine l’aspect global de la photo. Nous avons tous déjà vu des images ou l’eau paraît douce et soyeuse, apportant un aspect éthéré à l’œuvre. En effet, plus la vitesse d’obturation est lente, plus le mouvement sera perdu. À huit secondes ou plus, l’eau prend une apparence totalement lisse. En utilisant le mode Bulb de votre appareil, vous pouvez étendre la pose encore plus loin et maximiser cet effet. Le mode Bulb vous permet de régler des vitesses d’obturation supérieures à 30 secondes. En fonction de l’heure de la journée, il peut s’avérer nécessaire d’utiliser un filtre à densité neutre pour obtenir le résultat souhaité. Le filtre réduit la quantité de lumière atteignant le capteur. En prenant vos photos dans des situations de faible luminosité, vous pouvez même créer des expositions encore plus longues.

 

Si vous désirez utiliser un long temps de pose tout en conservant les détails, utilisez une vitesse entre 1/60 et 1/5 secondes. Cette « zone tampon » est mon choix habituel pour mes photos de paysages marins à longue exposition. Il est en effet important pour moi de conserver des détails pour garder l’aspect dramatique de la scène. Si l’eau est trop lisse, cette dimension est perdue. Adaptez-vous aux conditions et trouvez un équilibre au service de votre scène

 

 

La capture de l’ambiance est une facette importante du travail d’un photographe. Je prends beaucoup de mes photos en période de tempête. Lors de ces événements naturels spectaculaires, ma priorité est de saisir l’énergie et la férocité des éléments. Un temps de pose très court devient alors un puissant outil pour donner à voir l’intensité de ces scènes. Il est important d’exprimer toutes les textures et les détails de l’eau. Mettez votre appareil en rafale pour capturer rapidement une séquence d’images. Vous serez surpris de constater les différences qui peuvent exister entre des photos prises dans un laps de temps très court. Vous aurez également plus de chance de capturer le moment parfait. Chaque forme que prend l’eau ne dure en effet que quelques millisecondes, et le mode rafale vous permet donc d’optimiser vos chances de prendre une image fantastique.

 

 

La fluidité se présente sous de nombreuses formes, pas seulement dans l’eau. Les techniques de pose longue ouvrent tout un monde de créativité. Si vous vivez dans une ville, par exemple, vous pouvez tenter de les utiliser sur les foules mouvantes. Le résultat est très artistique. N’oubliez pas : tout mouvement est une forme de fluidité ; et les mondes naturels et humains nous offrent des possibilités infinies en termes de créativité.

 

Learn more Buy Now

 
 

A propos de l'auteur – Mark Dobson

 

Basé dans l'extrême sud-ouest des Cornouailles (Royaume-Uni)

 

La photographie est pour moi une carrière et une passion à plein temps. J'ai débuté ma carrière professionnelle en février 2018. Jusqu'à présent, mes images d'océans ont été publiés dans des magazines photographiques nationaux, exposées dans une galerie londonienne et ont été récompensées lors d'un concours national (Coastal View Winner 2019 - Shipwrecked Mariners Ultimate Sea View Awards)

 

Vous me trouverez souvent près de la mer. J'organise également des workshops photographiques sur les côtes de Cornouailles au Royaume-Uni, et dans différentes régions du monde. Je travaille actuellement avec d'autres photographes britanniques spécialisés comme moi dans les paysages marins et je cherche à étendre mes workshops.

 

Genre photographique : Vagues et paysages marins

   

Autres articles de Mark Dobson