L’avenir de la gestion des couleurs : trois éléments qui définissent la technologie de contrôle des couleurs

À l’origine, cet article a été publié sur LinkedIn le 2 juillet 2020 par Jason Loehr. 

 

Dans l’industrie de la peinture et du revêtement, la couleur peut être étonnamment difficile à obtenir, puisque nous percevons tous les couleurs différemment. De plus, de nos jours, la rapidité de la commercialisation étant plus importante que jamais, des mesures colorimétriques imprécises peuvent retarder la commercialisation des produits et augmenter les coûts pour les entreprises. Il est donc essentiel d’être équipé des bonnes technologies et des bons outils pour assurer un processus de contrôle des couleurs efficace.

 

Bien que les avantages de ces technologies soient de plus en plus appréciés par les professionnels du secteur, la pandémie COVID-19 a de nouveau accentué la nécessité d’une gestion numérisée des couleurs. Les industries continuent d’évoluer pour adhérer aux exigences de distanciation sociale et protéger la sécurité de leurs travailleurs tout en continuant à produire des matériaux essentiels. Les entreprises et les fabricants de l’industrie de la peinture et du revêtement découvrent que de nombreux travaux peuvent être effectués autrement et dans des lieux différents ; une prise de conscience qui rend la technologie et la numérisation essentielles aux processus. Aujourd’hui, plus que jamais, nous nous appuyons sur la technologie pour développer nos industries.

 

Fort heureusement, la technologie de gestion des couleurs a évolué pour répondre non seulement aux besoins actuels de l’industrie, mais également aux problématiques futures. Voici trois éléments qui déterminent l’avenir de la technologie de contrôle des couleurs :

 

  1. L’évolution des solutions de gestion des couleurs avec notamment l’incroyable CII (corrélation interinstruments) et l’introduction de spectrophotomètres hyperspectraux
  2. La révolution de la portabilité
  3. L’introduction de logiciels basés sur le cloud

 

Pour en savoir plus sur ces trois éléments et sur leur impact dans les processus de gestion des couleurs, je vous invite à consulter mon dernier article publié dans le numéro de juin 2020 du Polymers Paint Colour Journal (page 15 : « The future of colour management: Three things shaping colour control technology » [« L’avenir de la gestion des couleurs : trois éléments qui définissent la technologie de contrôle des couleurs »]).

 

La couleur peut être difficile à obtenir. Toutefois, avec les bons outils et la bonne technologie, il est tout à fait possible d’établir un processus efficace qui se traduira par l’obtention d’une couleur précise à chaque fois.