#BehindTheShot – Les Gagnants Mensuels!

Les photographies nous donnent l’occasion unique de voir le monde à travers les yeux d’un autre. Ils nous emmènent dans des endroits que nous n’avons jamais visités auparavant, nous présentent à des gens que nous ne connaîtrions pas autrement, et nous racontent des histoires qui nous inspirent, nous informent, nous divertissent, nous émeuvent et nous font découvrir notre propre monde d’innombrables façons.

 

Votez maintenant!

 

Ici, nous sommes heureux de partager les gagnants du concours #BehindTheShot, visitez https://bit.ly/2K7KOyU où vous pouvez voter pour votre favori !

 


 

Germain Piveteau
Le ciel du soir d’été était très clair, et j’étais à la recherche de la scène parfaite à capturer en utilisant une longue exposition sur mon appareil photo. Après plus d’une heure à essayer de trouver une composition intéressante, j’ai finalement trouvé le plan que je voulais prendre. le moment est arrivé. A ma grande joie, le ciel avait soudain pris une teinte orange, et j’ai pu prendre cette photo. Il a fallu une longue exposition (117 secondes) pour capturer ce magnifique effet avec la mer. C’était un rappel de l’incroyable qualité de la photographie.

Claire Tucker
Cette photo a été prise à Londres sur un nouveau développement appelé Wood Wharf. Le bâtiment est en construction, mais mon but était de le photographier pour qu’il ait l’air complet – la patience est quelque chose dont j’aurais plus besoin, je suppose. Comme la construction du bâtiment était en cours, j’ai dû trouver les angles droits et la longueur de lentille qui me permettraient d’avoir une vue nette de sa forme géométrique. De plus, j’ai eu le défi d’esquiver les agents de sécurité, ce qui ruine toujours un flux de travail.

Vincent Trenteseaux
J’avais voulu faire un portrait avec une atmosphère particulière en tête ; une combinaison de quelque chose de nostalgique et d’un peu mélancolique. Les ampoules « à l’ancienne » et les cheveux et la barbe bien soignés de mon sujet ont contribué à créer la nostalgie que je recherchais, et le modèle a donné la touche de mélancolie que je voulais. Cette image a été créée selon l’approche « Strobist », à l’aide de 3 flashes cobra surmontés de caissons lumineux. L’installation des ampoules, accrochées sur un support qui était au-dessus de mon modèle, a été un travail fastidieux. De plus, à chaque charpente, il était nécessaire d’adapter la hauteur de chaque fil électrique pour que les ampoules soient visuellement équilibrées à l’intérieur de la charpente.

Tom Brotzman
Cette photo d’un aigle a été prise dans une partie très éloignée de la baie Olga sur l’île de Kodiak en Alaska.

Sébastien Sintz
Eté 2019, à Acre, Brésil, photo du patron de Puyanawa Puwé. Un rêve s’est réalisé pour moi de rencontrer un peuple amazonien

Thomas Gustin
La photo est une photo d’un renardeau qui a découvert ma maison en Belgique. J’ai eu la chance d’en voir trois, tous très curieux et très enjoués, typiques de l’époque. Un très beau moment de vie. Ici, nous sommes heureux de partager les gagnants du concours

Dan Ussell
J’ai pris cette photo lors du Rally International de Nouvelle-Calédonie. Je couvrais l’événement pour la presse locale et j’avais choisi de me poster dans un arbre à la sortie d’un virage. Quand cette voiture a tourné, j’ai tout juste eu le temps de prendre trois photos. Celle-ci est la troisième. Le pilote a terminé sa course dans les barils au pied de l’arbre où j’étais perché.

Tim Clark
J’ai pris cette photo lors d’une démonstration de danse publique sur la rive sud à Londres. Je me trouvais 5 étages au dessus des danseurs. L’une des principales difficultés a été d’anticiper les mouvements des danseurs et de capturer le bon moment, tout en évitant d’inclure des spectateurs dans le cadre. Olympus EM 1,60 mm.

Pawel Piskorz
Un week-end, j’ai décidé d’aller visiter un charmant lac du Royaume-Uni. Il ne faisait malheureusement pas très beau : beaucoup de pluie, peu de lumière. J’ai parcouru la zone pendant toute la journée, espérant trouver une composition intéressante ou profiter d’une éclaircie. Rien de tout cela ne s’est produit. Je me trouvais à 4 heures de route de chez moi. J’ai donc décidé de m’installer sur une aire de repos pour faire une petite sieste avant de rentrer. C’est à ce moment-là que j’ai remarqué que le ciel était clair et m’offrait un nombre incroyable d’étoiles ! Je suis sorti de ma voiture en courant et ai constaté qu’en réalité, cette aire de repos se trouvait au bord du lac que j’avais parcouru toute la journée !
A propos de la photo. photos verticales 13x, Sony A7 III avec objectif de kit.

Campean Dan
Par une chaude journée d’été en Roumanie, il a commencé à pleuvoir. Le couple nuptial était épuisé et n’était plus prêt à poser. J’ai donc décidé de me photographier du point de vue d’une grenouille afin de capturer les reflets sur la place. C’est pourquoi je me couche sur le ventre. Mon assistant s’est placé derrière la mariée et le marié avec le flash, de sorte que le flash a capturé la mariée et le marié merveilleusement. C’était la seule chance dans cette situation.

F.Xavier Cuvelier
Le plateau de Bure dans les Hautes-Alpes. La seule façon d’accéder au site de l’IRAM (Interféromètre) est à pied : une randonnée de 1000 mètres de long sur seulement 3 km. Equipés pour une nuit entière en juillet, nous avons traîné des sacs à dos lourds de 25 kg sur la montagne escarpée. L’effort en valait la peine et à la fin, la nuit a été presque trop courte avec toutes les photos, l’intervalle de temps et les photos panoramiques.

John Kubicek
J’étais à Tromso, en Norvège, pour photographier les aurores boréales. Les conditions pour la première nuit étaient en fait parfaites, mais cette nuit-là, il ne devrait pas y avoir d’aurores boréales selon les prévisions. La température était de -18 degrés Celsius et je me suis donc habillée chaudement et je me suis positionnée avec mon trépied à un endroit approprié pour capturer le premier plan sans que d’autres photographes soient présents sur la photo. J’étais ravie, mais à part de nombreuses étoiles, il n’y avait pas d’aurore boréale cette nuit-là. La nuit suivante, j’ai réessayé et cette fois, le ciel a littéralement explosé. Cette photo a été prise avec une centaine d’autres photos. Je n’arrivais plus à garder mon doigt sur le déclencheur et je peux maintenant effacer ce motif de ma liste en toute conscience.

Amber Loosemore
Une randonnée matinale de trois heures au Canada dans le but d’escalader le mont Sulphur. La vue en valait la peine et puis ce petit bonhomme s’est pointé. Un spermophile canadien qui aime attirer l’attention, ça c’est sûr ! Je n’avais que mon iPhone 8 Plus à portée de main et j’ai pensé que ce serait une bonne occasion de me concentrer sur l’animal en format portrait avec les montagnes comme arrière-plan approprié.

Martin Strasser
Cette photo a été prise lors d’un voyage d’affaires en Chine et montre le Tianjin Eye. La photo a été prise depuis un pont avec des dizaines de photographes, tous équipés de trépieds. Il n’y avait presque pas d’espace entre eux et le pont qui se balançait à cause de la circulation. Avec l’Olympus OM-D E-M1X, grâce au stabilisateur d’image et au mode haute résolution, j’ai également pu prendre des photos manuellement. L’humeur lugubre n’a été aussi colorée que pendant quelques instants.

Tracy Mccrackin
Cet enregistrement a été réalisé lors d’une randonnée fatigante en Islande. C’était un coucher de soleil époustouflant, pour autant que l’on puisse en juger, dans un pays où le soleil ne se couche jamais complètement. Il faisait un froid glacial et il avait plu quelques heures auparavant. C’était vers la fin de l’hiver, donc les sommets des montagnes étaient encore couverts de neige. J’ai monté le panorama avec mon appareil photo Nikon. Dans le post-traitement, j’ai utilisé le SpyderX pour calibrer les couleurs.

Erik Hattrem
L’architecte de ce bâtiment a voulu montrer à quoi ressemble le bois à côté d’autres bâtiments anciens de la région qui font partie d’un ensemble muséal. Cette photo a été prise par moi cette nuit-là. Le temps d’exposition était de 14 minutes à l’ouverture 22 sur un film Kodak Portra 160 4×5 pouces avec un objectif 150mm sur un appareil Sinar. De cette façon, j’ai pu capturer le ciel nocturne doucement et uniformément. J’ai utilisé ce film à cause de sa grande dynamique. C’était une nuit enneigée, donc le long temps d’exposition a transformé les flocons de neige en un voile brumeux. J’ai pris une photo que j’avais imaginée à l’avance. Des détails à l’intérieur du bâtiment, dans la neige, la texture du bois et un ciel de rêve. Je l’ai scanné sur un scanner à tambour ICG et l’ai traité dans Photoshop sur un moniteur Spyder3 Elite calibré Eizo SX2462W.

Marjan Risteski
Prise au lac Ontario avec Canon G1X Mark 2, la pierre en forme de coeur a été trouvée sur la plage et avait l’air assez cool pour faire un bon motif 🙂

Marc Michael Huber
Pendant la promenade matinale, nous avons entendu le rugissement du lion à Savuti, au Botswana. Peu de temps après, nous l’avons vu traverser la brousse. Le soleil a couché une belle rayure de lumière, ce qui a donné à cette photo quelque chose de spécial. Pour moi, ce fut une expérience unique.

 


 

Votez maintenant!

 

Ici, nous sommes heureux de partager les gagnants du concours #BehindTheShot, visitez https://bit.ly/2K7KOyU où vous pouvez voter pour votre favori !