Jason Matias – Photographie de paysage

Jason Mathias est un artiste, photographe, et artrepreneur. Son travail photographique se concentre sur deux segments créatifs : « Comfortable Isolation » (paysages) et « Aria Collection » (portraits nus). Originaire de New York, il a passé 6 ans dans l’US Air Force. Ces influences ont forgé son caractère, lui permettant de trouver le succès dans le monde de l’art. Il partage aujourd’hui ce succès sur sa plateforme, The Art of Selling Art.

 

Récompenses et distinctions

 

  • Photographe de l’année Hawaii 2013
  • Every Hero of Humanity 2013 par le Everyday Hero Project
  • Publié 3 fois dans National Geographic, 2014 et 2015
  • Finaliste du concours Nat Geo Traveler 2015
  • Finaliste du concours Weather Channel Its Amazing Out There 2015, 2016
  • Nommé dans le Top 100 des photographes de cieux étoilés par Space.com 2014, 2015
  • Nommé parmi les Artistes à suivre en 2015 par Art Business News

 

À bien des égards, la capture d’une photo de paysage implique de saisir les couleurs et les tons de la nature. Si les couleurs sont choisies par quelqu’un d’autre ou que la composition est préétablie, une photographie peut difficilement raconter une histoire ou être pensée comme « artistique ». Surtout si elle est prise isolément. Je crois qu’il existe de fantastiques photos de paysages dont on ne peut pourtant pas dire qu’elles racontent une histoire. Une ambiance peut y être définie. Mais une seule photo de paysage ne saurait développer un récit. Il faut pour cela un corpus d’œuvres. Dans une collection, en revanche, un thème peut émerger, une histoire peut être racontée. Lorsque je compose une photo, je cherche une vision particulière. Je l’appelle « l’isolement confortable ». Il s’agit de scène d’espace méditatifs où l’on peut s’asseoir et se « recharger ». Il s’agit également d’endroits où une personne peut venir lorsqu’elle recherche un endroit calme, qui lui permette d’engager ses pensées dans un dialogue intérieur pour acquérir une plus grande maturité. J’utilise la composition et les couleurs pour représenter ces espaces en deux dimensions. Voici les éléments de chacune de ces photographies :

 

 

Pour « Safe at Harbor » comme toute les photographies de cette collection, j’ai voulu créer un espace qui paraisse plus vaste que les 1,5 à 2 mètres qu’il occupe réellement sur le mur. Le contraste des couleurs est évident, mais l’harmonie des couleurs à tribord de la goélette lie les deux côtés de l’image tout en créant un espace vide qui encourage le regard du spectateur à parcourir le paysage.

 

 

Dans « At the Edge of Dusk », cette même harmonie des couleurs fait passer le regard du bateau àl’horizon en un mouvement incessant.

 

 

Dans « Adrift », j’utilise l’harmonie des couleurs de façon plus subtile, optant pour un contraste chaud-froid qui isole le quai et étend l’espace autour de lui.

 

 

Dans « Edge of Solace », je développe cette idée en utilisant un point de fuite simple pour diviser la photographie entre ses moitiés supérieure et inférieure. J’ajoute quelques reflets blancs sur le quai, qui répondent aux nuages dans le ciel pour associer les deux éléments.

 

 

Voici un aperçu des coulisses de « Edge of Solace ».

 

« Edge of Solace » est une composition. Elle a représenté un défi particulier, car l’image pouvait être de la couleur que je désirais. Mon intention originelle était de m’orienter vers une image teintée de vert. J’ai néanmoins appliqué le même processus de retouche que j’utilise pour toutes mes images. J’ai d’abord cherché le réalisme. J’ai fait en sorte que la scène corresponde aux couleurs du quai original. Une fois que l’image paraissait « vraie », j’ai commencé à jouer avec les couleurs en général. J’ai choisi une palette sourde de bleus, jaunes et blancs car les bleus y offraient des expressions plus apaisantes dont le jaune assurait l’harmonie. Ces photographies, prises isolément, n’ont pas le même impact que lorsqu’elles sont considérées dans le cadre de leur corpus. Elles offrent toutes un « sentiment », mais en tant que collection, « Comfortable Isolation » est une déclaration de l’artiste, exprimant sa vision. Il est essentiel de trouver votre voix et votre message pour créer une présence unique dans le monde de l’art. La lumière, la composition et la couleur constituent des éléments centraux pour toute œuvre d’art. Chacun de ces éléments doit être pris en compte dans les œuvres individuelles et dans le corpus.