Jochen Kohl – Friends with Vision

Jochen Kohl est un photographe basé à Dusseldorf qui a appris la photographie commerciale et publicitaire en autodidacte. Outre la photographie, dans laquelle il exerce depuis plus de 25 ans, Jochen est également passionné de sport et particulièrement de course à pied et d’arts martiaux.
Dès que son travail photographique lui en donne le temps, il aime explorer le monde. Jochen aime les voyages. C’est en partie pour cela qu’il organise des workshops dans de nombreuses villes européennes. Il connaît déjà parfaitement Lisbonne, Amsterdam, Paris et Venise et compte, à partir de 2019, inclure les Philippines à sa liste de workshops. Ses workshops abordent généralement la photographie d’architecture, de paysages, et de personnes.
Jochen est un expert reconnu dans la gestion des couleurs et dans la maîtrise du travail photographique. Un photographe doit toujours s’assurer que ses clients puissent contrôler les couleurs de la capture à l’impression. Il tient donc des webinaires exclusifs pour Nix et DxO dans le monde entier et travaille avec Ilford à l’organisation de workshops autour de l’impression et de la prise de vue. Jochen a joué un rôle important dans l’écriture de l’eBook Datacolor « La gestion des couleurs peut être un jeu d’enfants »

 

 

Comment as-tu commencé dans la photographie ?
Lorsque j’ai débuté dans les années 1990, j’ai eu la chance de travailler pour des clients très connus comme BMW Motorcycles, Manufactum ou Philipp Holzmann. Dès le début, j’ai été plongé dans le grand bain de la photographie publicitaire, et j’ai pu y tester tous les aspects du genre. À l’époque je travaillais en analogique, en grand format ou en 6×9. Aujourd’hui, c’est la production numérique qui domine mon quotidien.

 

Quel type de photographie prenez-vous et qu’est-ce qui vous a motivé à vous concentrer sur ce genre ?
Je travaille dans une assez large variété de domaines : photo de produits, production de catalogue pour un fabricant d’outillage, vidéos… Je trouve ma motivation dans les défis auxquels j’ai à faire face : m’assurer que chaque produit soit présenté dans des conditions lumineuses parfaites. L’un des aspects les plus fascinants pour moi est de laisser vivre ma créativité lors de campagnes publicitaires. L’atmosphère de travail en équipe est toujours unique. Publicitaires, maquilleuses, modèles, photographe… Nous sommes tous là pour faire le maximum et atteindre un objectif commun. J’aime aussi beaucoup faire des rencontres intéressantes dans le cadre de mon travail.

 

Quel a été le plus grand accomplissement ou le plus grand obstacle que vous ayez rencontré lors de votre parcours ?
Accomplir un travail créatif sous pression, gérer le stress, conserver son niveau d’inventivité tout en gardant de l’intérêt pour son travail, c’est un défi en soi. Mais je remarque que c’est justement ces moments que je recherche ; c’est là que je me surpasse. Lorsqu’une image que j’ai réalisée dépasse son but original et est utilisée pour une couverture de livre ou dans une campagne sportive, j’y vois un vrai accomplissement. Dans tous les cas, je crois qu’il faut donner en permanence le meilleur de soi-même. C’est la seule façon de garantir que sa prochaine image sera la meilleure.

 

 

Par qui ou par quoi êtes-vous le plus inspiré ?
J’essaie de trouver l’inspiration dans tous ce que voit mon œil intérieur. C’est probablement un héritage de l’époque des bons vieux appareils analogiques. À l’époque, je n’avais pas la possibilité de naviguer sur Internet pour trouver des ambiances qui m’inspireraient. Encore aujourd’hui, j’utilise rarement ce genre de méthodes.

 

Quelle est votre démarche ? Existe-t-il un aspect que vous cherchez à réaliser lors de vos prises de vue (par exemple, créer certaines émotions, etc.), ou y a-t-il des techniques spécifiques que vous utilisez ?
Chaque prise de vue à un but différent. C’est donc difficile de donner une réponse directe à cette question. Pour moi, la photographie vit surtout par l’émotion, l’effet qu’elle a sur la personne qui regarde. Cela ne signifie pas, bien sûr, que les aspects techniques jouent un rôle mineur. De solides connaissances techniques sont nécessaires pour mettre en pratique vos concepts créatifs et concrétiser votre vision.

 

Pourquoi la précision des couleurs est-elle importante dans votre travail ?
Lorsqu’un client investit du temps et de l’argent dans la conception d’un produit, dans les couleurs d’un logo ou dans le design d’un vêtement, il exige du photographe que ces couleurs soient rendues de manière correcte. Et il a parfaitement raison ! Si le photographe ne sait pas répondre à ces attentes, c’est qu’il n’exploite pas les possibilités techniques qui sont aujourd’hui à sa disposition.
Même pour mes œuvres libres, j’attends que les images sur lesquelles j’ai passé des heures à l’édition offrent les couleurs exactes que j’ai choisies, à l’écran ou à l’impression.

 

 

Des conseils ou des astuces pour les photographes qui débutent leur carrière ?
Soyez fidèles à vous-mêmes ! Une fois que votre hobby sera devenu votre profession, la frontière entre travail et loisir semblera s’estomper. Si vous ne pouvez pas défendre votre travail, il vous sera difficile de réussir à long terme. Pire que tout : vous perdrez votre passion pour le domaine.