Coup de projecteur sur : Chris Dalton, nouveau photographe Friends with Vision

Comment avez-vous débuté dans la photographie ?

 

Depuis que je suis enfant, l’architecture a une grande influence sur moi. C’est donc naturellement que j’ai été attiré par la photo de bâtiments lorsque j’étais étudiant. J’ai acheté mon premier reflex numérique il y a 10 ans. J’ai commencé par des photos de façades avant d’étendre mon travail à des paysages urbains plus larges.

 

Quel type de photographie prenez-vous et qu’est-ce qui vous a motivé à vous concentrer sur ce genre ?

 

Mon intérêt originel pour les bâtiments m’a apporté une base solide. Mais aujourd’hui, je privilégie une photographie plus urbaine, plus concrète. J’adore prendre des images que les autres citadins ne voient pas nécessairement, qu’il s’agisse d’angles pris au ras de la chaussée, de bus en mouvement pris avec un temps de pose rallongé, ou de paysages capturés depuis les toits.

 

Quel a été le plus grand accomplissement ou le plus grand obstacle que vous ayez rencontré dans de votre parcours ?

 

L’une des difficultés les plus importantes que j’aie eu à surmonter a été de me démarquer des autres, de tenter de trouver des perspectives uniques dans l’une des villes les plus photographiées au monde.

 

 

Par qui ou par quoi êtes-vous le plus inspiré ?

 

Aucun individu ne constitue spécifiquement un modèle pour moi. Je tire l’essentiel de mon inspiration du travail d’autres photographes sur Internet ou des personnes que je photographie à Londres.

 

Quelle est votre démarche ? Existe-t-il un aspect que vous cherchez à réaliser lors de vos prises de vue (par exemple, créer certaines émotions, etc.), ou y a-t-il des techniques spécifiques que vous utilisez ?

 

Ces derniers temps, j’essaie d’utiliser mon travail photo pour communiquer le mouvement. Cela peut passer pas des temps d’exposition rallongés ou par des compositions intégrant l’élément humain.

 

Pourquoi la précision des couleurs est-elle importante dans votre travail ?

 

Je m’attache beaucoup à transmettre le ton et l’atmosphère de chaque endroit. Lorsque mon moniteur est bien réglé, j’ai la certitude que les couleurs de mes photos seront fidèles à celles du moment de la prise de vue.

 

Des conseils ou des astuces pour les photographes qui débutent leur carrière ?

 

Mon principal conseil serait de persévérer : cette carrière peut demander beaucoup de temps avant de décoller. Essayez d’améliorer votre technique, participez à des workshops et apprenez des meilleurs.

 

Chris utilise un SpyderX Elite pour l’étalonnage de son moniteur.

 
 

A propos de l'auteur – Chris Dalton

 

Chris Dalton est un photographe et architecte professionnel basé à Londres. Il se spécialise dans la photographie de portraits et de paysages urbains, et son travail tend à combiner ces deux disciplines.

 

Autodidacte, Chris a commencé par photographier des bâtiments dans le cadre de ses études d'architecture, avant de passer à un style plus urbain. Ses photos offrent une perspective nouvelle et unique sur la ville de Londres à travers des compositions étonnantes et des paysages urbains époustouflants. Son travail est célébré pour ses couleurs vives, ses symétries parfaites et l'utilisation artistique de longs temps de pose. On peut parfois le croiser allongé sur le sol en train de chercher un angle intéressant sur une plaque d'égout !

 

Chris a vu son travail récompensé par de nombreuses organisations britanniques, dont Time Out, Visit London, The Metro et Transport for London. Il est actuellement ambassadeur Samyang Lenses, Mi Creator pour Xiaomi Studios et organise des workshops à Londres destiné à toutes celles et ceux qui veulent apprendre à utiliser leurs appareils.

 

Genres : Paysage urbain

   

Autres articles de Chris Dalton