Questions à Ralf Kämper

Quand avez-vous commencé la photographie ?

 

J’ai toujours été très visuel, et je me suis intéressé à la photographie toute ma vie. C’est mon père qui m’y a initié. J’ai reçu mon premier appareil à l’âge de 12 ans : c’était un Canon Datematic d’occasion. J’ai par la suite possédé de nombreux appareils différents, des argentiques à viseur optiques jusqu’aux reflex, en passant par des appareils numériques sans miroir à haute résolution. Au fil du temps, les sujets que j’ai traités se sont avérés aussi variés que la technologie que j’utilisais.

 

 

La photographie est-elle pour vous un loisir ou un métier ?

 

La photographie est pour moi un loisir et une passion.

 

Où et comment a été prise la photo que vous avez soumise au concours ? Cette image a-t-elle une histoire ?

 

Mes œuvres florales ont débuté en 2018. Ma femme m’avait demandé de créer une jolie photo de fleurs pour décorer notre cuisine, plutôt que de passer mes week-ends à capturer de nouvelles photos de l’aube ou du crépuscule. Je ne pouvais décemment pas refuser sa demande, et ce projet a vite réveillé mon enthousiasme, à mesure que de nouvelles idées surgissaient dans mon esprit.

 

Après un gros travail de création, l’élimination de nombreux défis techniques et pas mal de tutos Photoshop, j’ai terminé ma première image, qui a immédiatement eu un gros succès. En 2019, elle a reçu une médaille d’or au « Trierenberg Super Circuit », le plus grand concours de photo d’art au monde. Cela m’a motivé à poursuivre. J’ai donc fini par me constituer un petit portfolio d’œuvres florales.

 

 

Par qui ou par quoi êtes-vous le plus inspiré ?

 

Mes sources d’inspirations : les gens intéressants, les beaux paysages, les motifs fascinants, les conditions météorologiques originales et, bien sûr, le travail d’autres photographes et artistes.

 

Quel est votre sujet de prédilection en photographie ?

 

Aujourd’hui, je me consacre principalement à la photographie de paysages et d’architecture et, bien sûr, à l’art floral numérique. Mais je choisis de ne pas me consacrer exclusivement à un sujet plutôt qu’un autre. L’important pour moi est de m’amuser.

 

 

Quel sera votre prochain projet, votre prochain défi ?

 

J’aimerais essayer de créer ma propre interprétation photographique d’œuvres d’arts célèbres issues de différentes époques.

 

 

La gestion des couleurs tient-elle un rôle important dans votre travail photographique ?

 

Comme je travaille beaucoup sur les fleurs, des images très colorées en haute résolution, une gestion professionnelle des couleurs est évidemment nécessaire. L’image affichée au mur doit ressembler exactement à ce que j’ai voulu créer sur mon ordinateur.

 

 

Que faites-vous de vos photos ? Impression ? Publication sur les réseaux sociaux ou sur Internet ? Ou peut-être restent-elles tout simplement sur votre disque dur ?

 

Certains de mes travaux, particulièrement les fleurs, sont imprimés. Je fais aussi bien des tirages beaux-arts de haute qualité que des tirages grand format sous verre acrylique. Je partage régulièrement certaines de ces impressions sur mon site et sur mon compte Instagram.

 

 

Quel est votre but, en photographie ? À quoi rêvez-vous ?

 

Il faut toujours avoir des rêves. Mon petit rêve : je serais heureux d’acquérir une certaine réputation comme artiste photo et de financer mon matériel, qui me coûte très cher, par la vente de mes images. Et aussi, sans doute… un peu plus de temps et d’espace pour ma passion de la photo. Mais cela ressemble déjà à un grand rêve.

 

 
 

A propos de l'auteur – Ralf Kämper

 

Ralf Kämper est né en 1966 et vit avec sa femme dans la paisible ville de Hofgeismar, en Allemagne. Cet ingénieur en automatisation a travaillé comme développeur logiciel pendant 10 ans avant de se lancer dans son métier actuel de directeur produit pour un célèbre fabricant d’électronique industrielle. Son appareil photo a été le fidèle compagnon de ses nombreux voyages.

 
Website:
Email:
Instagram:
YouTube: