Comment une équipe internationale de 50 personnes s’est chargée de la dernière solution de Datacolor, de la conception jusqu’au lancement, en 428 jours

Tout a commencé avec quatre employés de Datacolor et un tableau dans une petite salle de réunion à Greenville, en Caroline du Sud.

 

Un tableau était tout ce dont les quatre employés de Datacolor avaient besoin pour se mettre au travail. Leurs expériences étaient plutôt diverses : recherche et développement, développement de produits, conception de sites Web et assistance technique.

 

Le projet a été dirigé par Dustin Bowersox, qui avait rejoint l’entreprise seulement huit mois auparavant. Cependant, il était loin d’être nouveau dans le secteur. En tant qu’ancien directeur principal des couleurs chez Target, il avait supervisé les stratégies globales de l’entreprise en matière de couleurs.

 

Dans ce rôle, il avait vu de première main l’opportunité de rationaliser la communication des couleurs d’une manière qui n’avait jamais été réalisée auparavant. Il avait vu des coloristes de marques faire les mêmes évaluations qu’un vendeur de tissus, qui faisait les mêmes évaluations dans une teinturerie ou une usine. En fin de compte, le consommateur veut simplement un produit tendance et de qualité.

 

Un secteur qui nécessite un changement depuis longtemps

 

« Dans le processus actuel, les coûts s’accumulent tellement rapide. Ceci est dû au fait qu’il n’y a pas de moyen clair de communiquer sur la qualité des couleurs de manière cohérente d’un teinturier au fournisseur, puis au décideur de la marque », déclare Dustin. « Je me trouve dans des situations où j’évalue des échantillons du matin au soir. »

 

« L’expertise des équipes chargées des couleurs doit être utilisée d’une autre manière. Ces équipes doivent veiller à ce que le client ait une bonne expérience et revienne pour acheter à nouveau. Des choses comme résoudre les problèmes de solidité des couleurs et s’assurer que les tissus et les couleurs sont bien compatibles. »

 

Il n’a pas été facile pour les marques et les usines de communiquer efficacement sur les couleurs. Les marques n’avaient pas de visibilité en temps réel sur les opérations relatives aux couleurs dans les usines. Au lieu de cela, les problèmes avec les lots étaient découverts des jours plus tard, alors que la production était déjà bien avancée et que tout redémarrer serait coûteux. À moins que quelque chose ne change, Dustin savait que, partout, les coloristes experts continueraient à analyser des échantillons pendant des heures et des heures, tout en rencontrant encore des problèmes de contrôle de la qualité.

 

Et à chaque visite que Dustin effectuait dans une usine, il observait la même chose : un mur rempli de certifications de différentes marques, représentant d’innombrables heures consacrées aux évaluations par les employés de l’usine et par les coloristes de la marque à l’évaluation des usines. Mais toutes ces évaluations n’aidaient pas les usines à démontrer leurs capacités et à conquérir de nouveaux marchés. Selon lui, des marques aux usines et partout ailleurs, tout le monde était perdant. Le processus actuel demandait à être révisé.

 

Un système permettant de rendre cela possible allait devenir réalité au cours de la prochaine année. Pour le moment, il y avait quatre personnes et un tableau dans une petite salle de conférence en Caroline du Sud.

 

Bâtir quelque chose sur un héritage d’entreprise

 

Même chez Target, Dustin connaissait bien Datacolor. Il savait qu’il pourrait toujours compter sur Ken Butts et Tom Stutts, deux membres de l’équipe textile possédant à eux deux 60 ans d’expérience au sein de l’entreprise, pour répondre à toutes ses questions et fournir des informations précieuses sur les stratégies et les outils de gestion des couleurs. Il savait que c’était une entreprise avec une réputation de longue date pour l’équipement et le service qui comptait avec une équipe internationale d’experts en couleurs.

 

C’était maintenant à son tour de bâtir quelque chose sur cette réputation. Il avait une base solide pour commencer son travail : une équipe d’experts du textile du monde entier possédant l’expertise technique pour effectuer des audits complets dans des usines locales et des équipes de toute l’entreprise désireuses de se relever les manches et de contribuer à quelque chose de nouveau.

 

Dustin a rejoint Datacolor à un moment décisif dans le secteur textile. La taille moyenne des équipes chargées des couleurs avait diminué et la demande pour des délais de production de plus en plus rapides exerçait une pression énorme sur les marques et les usines. Selon lui, le secteur avait désespérément besoin d’une solution facilitant la communication tout au long de la chaîne logistique.

 

« C’est ce que vous faites avec les données »

 

« En tant que marque de textile et en tant qu’usine, vous recevez beaucoup de données au quotidien », explique Dustin. « Mais ce qui compte est ce que vous faites de ces données : avez-vous la possibilité de les agréger, de les disséquer et de prendre des décisions objectives pour améliorer la qualité des produits et réduire les délais ? Cela n’existait pas. Il n’existait pas d’outil permettant de comparer facilement des couleurs, d’une machine à l’autre et d’un opérateur à l’autre. »

 

La transparence est une chose. La facilité d’utilisation en est un autre. L’équipe de Dustin souhaitait fournir des outils basés sur Web qui offrirait une visibilité sans précédent sur les données de production. Après l’installation initiale, les marques et les usines bénéficieraient d’un accès instantané aux mises à jour et d’une gestion simple des utilisateurs.

 

Oh, et ils ont décidé de le faire en un peu plus d’une année seulement.

 

« Ce qui fonctionne dans un pays ne fonctionnera pas dans un autre »

 

Mais l’équipe pourrait-elle trouver une solution ? Pour le savoir, Dustin a passé un mois et demi à parcourir le monde pour partager le concept de la solution que nous connaissons désormais sous le nom de Color Lifecycle Management de Datacolor. Il a découvert les nombreux profils présents chez Datacolor et a constaté à quel point répondre aux attentes des clients les passionnait.

 

« Ce qui fonctionne dans un pays peut ne pas fonctionner dans un autre », dit-il. « Et c’est ce pour quoi les membres de notre équipe du monde entier sont vraiment bons. Ils prennent notre stratégie d’entreprise globale et font en sorte qu’elle fonctionne sur leur marché local. Ils l’adaptent aux besoins des marques et des usines de chaque région, de l’Europe à l’Amérique du Sud, en passant par l’Asie. »

 

Nouveaux défis et délais agressifs

 

Pourtant, si vous demandez à Dustin de raconter comment le Color Lifecycle Management a pris forme, il ne vous parlera pas de son propre travail. Il vous parlera de l’équipe de recherche et développement logiciels esquissant un croquis au tableau et « fournissant une solution d’une manière si dynamique et si précise par rapport à ce que nous voulions ».

 

Il vous parlera de Milagros Watts, membre de l’équipe de Datacolor depuis près de 30 ans et qui possède une vaste connaissance des applications et de la gestion des produits. « Alors que nous équilibrons l’ancien et le nouveau, Milagros est présente, s’assurant que ce que je propose puisse fonctionner sans heurts avec nos logiciels et instruments existants », dit-il.

 

Selon Dustin, cette approche « ancien contre nouveau » l’a mis au défi, ainsi que ses collègues, d’une manière inattendue. Mais cela prouvait aussi ce qu’ils étaient capables de réaliser.

 

« Nous sommes tous résolus à apporter quelque chose de nouveau au lieu d’ajouter simplement des fonctionnalités à quelque chose qui existe. Nous ne souhaitions pas obtenir une légère modification », dit-il. « Tenter de respecter les processus de qualité et les compétences individuelles tout en respectant des délais rigoureux, sans précédent dans la création de nouveaux produits, a été délicat. » Il estime que plus de 50 personnes ont travaillé à la mise en place de Color Lifecylce Management au cours de la dernière année seulement.

 

En réfléchissant au travail déjà effectué dans le Color Lifecycle Management, Dustin précise rapidement que, bien qu’il s’agisse d’une nouvelle frontière pour Datacolor, elle repose sur les trois mêmes piliers qui guident nos solutions depuis plus de 45 ans : réduire les coûts, offrir de la qualité et augmenter la vitesse.

 

Pour en savoir plus sur Color Lifecycle Management, rendez-vous sur datacolor.com/clm.