Guide des meilleures pratiques pour mesurer des échantillons textiles

Une couleur homogène est un indicateur clé de la qualité dans l’industrie textile, et le seul moyen fiable d’évaluer la couleur est la mesure colorimétrique. Dans ce blog, les meilleures pratiques pour mesurer des échantillons textiles seront énumérées.

 

Technique de mesure

 

Une « technique de mesure » est la façon dont un échantillon est mesuré sur un spectrophotomètre afin de s’assurer que les résultats soient exacts et reproductibles.  Dans l’idéal, une technique de mesure reproductible a été établie lorsqu’un échantillon peut être mesuré, retiré de l’instrument, puis remesuré avec une variation inférieure à 0,15 DE (CMC) unités. Toute variation plus élevée mène à des décisions erronées concernant la qualité de l’échantillon.

 

Voici différents facteurs pouvant affecter la reproductibilité de la mesure d’un échantillon :

 

La taille de l’échantillon
Dans la majorité des mesures, l’échantillon est plié pour former plusieurs couches.  Cela signifie que l’échantillon doit être assez large pour que, une fois plié, il couvre quand même la surface de mesure du spectrophotomètre.  Les échantillons inférieurs à 3” x 3” (7,5 cm x 7,5 cm) peuvent s’avérer difficiles à plier et à mesurer de façon répétée.

 

L’épaisseur
Si l’échantillon n’est pas opaque, la lumière passe à travers l’échantillon lors de la mesure et se réfléchit sur le support ou le porte-échantillon, ce qui produit des données de réflexion incorrectes. Pour la plupart des tissus tricotés et tissés, deux à quatre couches du matériau suffisent pour assurer une opacité suffisante.

 

Les matériaux légers et semi-transparents peuvent ne pas être suffisamment opaques même pliés en quatre, mais l’utilisation de couches supplémentaires rendent le matériau trop épais pour l’instrument. Mesurez plutôt quelques couches du matériau sur une plaque en céramique blanche comme la plaque de calibration de l’instrument. Les échantillons mesurés sur une plaque blanche identique peuvent être comparés sur ordinateur étant donné que l’effet de la plaque sur la mesure reste le même.

 

Le positionnement

Les mesures peuvent varier en fonction de la fabrication du tissu ou à cause d’une teinture inégale. Pour éviter cela, retirez l’échantillon de l’instrument et repliez-le ou repositionnez-le avant de procéder à des lectures supplémentaires.  Tournez simplement l’échantillon entre les mesures sans le repositionner ne permet pas de produire des résultats reproductibles.

 

Lors d’une mesure, il est primordial d’éviter toute zone de l’échantillon présentant de la saleté, des empreintes digitales, des plis, des taches de teinture ou d’autres substances.

 

Le nombre de mesures
Voici une technique pour déterminer le nombre de mesures nécessaires à la production de données précises :

 

  • Mesurez huit fois un échantillon en le retournant et en le repositionnant, puis gardez la moyenne.
  • Mesurez de nouveau sept fois l’échantillon de la même façon.
  • Continuez à le mesurer en décroissant le nombre de lectures jusqu’à ne le répéter que deux fois.
  • Vérifiez les données sur les différences de couleur entre chaque essai et l’échantillon original, et déterminez le point où le DE (CMC) dépasse la limite désirée de 0,15. Cela vous indique le nombre de lectures appropriées pour obtenir un échantillonnage exact.
  • Enfin, mesurez l’échantillon au moins quatre fois supplémentaires en utilisant le nombre de lectures déterminé, et assurez-vous que pour chaque cas, la variation n’excède pas 0,15.

 

Bien que ce processus soit chronophage, il permet d’en retirer des données précises et des décisions de qualité couleur homogènes.

 

Les types d’échantillons 

 

Il peut s’avérer nécessaire de développer des techniques de mesure différentes en fonction du type d’échantillon, qu’il soit en tissu, en fibres, ou en fil.

 

Les tissus
Les échantillons en tissu plat et en tricot sont les plus faciles à mesurer de façon répétée grâce à leur fabrication uniforme. Comme indiqué précédemment, l’épaisseur peut s’avérer être un problème avec les tissus transparents et il peut être nécessaire de les mesurer sur une plaque blanche.

 

De même, les tissus lourds ou en poils requièrent une manipulation particulière. Ils doivent être mesurés sous une plaque de verre, et le spectrophotomètre doit être configuré pour une mesure en mode spéculaire exclu pour éliminer la réflexion due au verre.  Des porte-échantillons spéciaux peuvent être utilisés pour éviter que les fils de poils n’empiètent sur la sphère.

 

Les fibres non tissées
Il est également difficile de mesurer des fibres non tissées de façon répétée. Les fibres non tissées peuvent dépasser la zone d’échantillonnage du spectrophotomètre et donner lieu à des mesures erronées, elles doivent généralement être mesurées sous une plaque de verre ou dans une cellule de compression en verre.

 

Afin d’améliorer la reproductibilité des mesures dans une cellule de compression, placez une masse précise de fibre dans la cellule de compression et appliquez une pression égale et constante. Cela permet d’éliminer les erreurs dues à l’espacement entre les fibres.

 

Les fils
Les fils peuvent être précisément mesurés en les enroulant autour d’un carton ou d’une languette. Afin d’éviter les mesures erronées, la tension du fil doit être vérifiée sur chaque échantillon.

 

Des dispositifs de ressorts sur mesure peuvent être utilisés pour fixer un écheveau à la plaque. Dans l’idéal, les fils individuels d’un écheveau doivent être alignés pour éviter de créer des ombres que l’instrument pourrait prendre pour des différences de profondeur de ton. L’écheveau doit également être assez épais pour éviter que la lumière ne passe à travers l’échantillon et ne se reflète en arrière-plan.

 

Les manchons tricotés
Les manchons tricotés sont souvent utilisés pour évaluer la qualité de la couleur de la teinture par empaquetage.  Leur construction uniforme et leur taille font des manchons tricotés des échantillons simples à mesurer avec l’ouverture la plus large du spectrophotomètre.

 

Combiner le standard et l’échantillon dans le même manchon permet d’éliminer les variations potentielles entre les échantillons produits dans différentes conditions, par exemple avec des machines à tricoter différentes.

 

Tableau de mesure des échantillons

 

Les tableaux suivants indiquent les variations de mesure typiques pour différents types de tissus. Le premier montre les valeurs pour les tissus tricotés/tissés en utilisant deux ouvertures ordinaires de l’instrument, et le second affiche les résultats pour les tissus lourds/à poils mesurés avec et sans verre.

 

 

Même si ces tableaux sont très utiles, chaque fabricant doit évaluer ses propres matériaux en utilisant les techniques décrites ci-dessus. Il se doit de les tester entièrement et de confirmer la reproductibilité de ses procédures pour éviter qu’une mauvaise technique de mesure n’introduise des erreurs dans les programmes de contrôle qualité instrumental.

 

N’oubliez pas que je suis toujours ravi de vous assister dans n’importe quel aspect de votre processus de gestion de la colorimétrie textile.