Il est temps d’apporter aux motifs la correspondance des couleurs qu’ils méritent

Par Dustin Bowersox

 

Il est possible de trouver des réponses à presque toutes les questions en quelques secondes, d’appeler une voiture avec nos téléphones et de se faire livrer n’importe quoi à notre porte en deux jours maximum.

 

De nos jours, les consommateurs attendent une satisfaction immédiate. Et le secteur de la mode ne fait pas exception. Des podiums de mode aux films, en passant par les séries télévisées à nos écrans de téléphone, les influenceurs de mode sont partout. Et là où se trouve un influenceur de mode, se trouvent des consommateurs désireux de s’approprier les dernières tendances, enfin… avant même qu’elles ne soient créées.

 

Cela place les marques et les usines de textiles face à deux priorités souvent concurrentes : répondre aux tendances aussi vite que possible et rester fidèle à l’identité de leur marque. Heureusement, les avancées dans les mesures numériques précises de textiles unis ont permis de leur venir en aide. Ce qui n’a pas été le cas pour des textiles plus détaillés comme les motifs, les finitions, les fils, les fermetures à glissière et la dentelle.

 

Il est temps que cela change. Comment saisir cette occasion ? Penchons-nous sur la question.

 

Une leçon d’histoire colorée

 

datacolor spectravision

 

Il fut un temps où répondre aux tendances avec les bonnes couleurs correspondantes était inefficace, coûteux et très subjectif. Il est vrai qu’une couleur peut être perçue de manière très différente selon les personnes ; et selon l’éclairage dans lequel elles se trouvent au moment de prendre des décisions au sujet des couleurs. Il existait également d’autres obstacles à la précision des analyses de couleurs :

 

  1. les échantillons étaient envoyés à l’étranger, au siège social des marques pour leur approbation finale, ce qui ajoutait plusieurs semaines au processus de conception.
  2. L’effectif moyen des équipes de couleurs a significativement baissé au fil du temps, à la fois du côté des marques et de la chaîne d’approvisionnement.

 

Heureusement, plusieurs changements sectoriels ont permis de supprimer la pression liée au processus visant à offrir rapidement aux consommateurs les tendances qu’ils recherchent :

 

  1. les marques ont commencé à établir des bureaux régionaux pour procéder aux approbations, ce qui a permis de gagner des semaines dans le calendrier de conception.
  2. La désignation de standards de couleurs conçus et la mise en œuvre d’accréditations de la chaîne d’approvisionnement ont réduit, et parfois éliminé le processus d’approbation de couleurs pour les échantillons de conception.
  3. L’utilisation de spectrophotomètres (outils pour la colorimétrie précise d’un matériau), le logiciel de CQ (contrôle qualité) et les cabines à lumières (pour voir à quoi ressemble une couleur sous différentes lumières) ont permis de rendre le processus plus objectif, moins coûteux et plus rapide et de mieux répondre aux tendances.

 

La pièce manquante

 

datacolor spectravision

 

Bien que les avancées logistiques et technologiques changent la donne du secteur, elles présentent une limitation majeure : elles s’appliquent uniquement aux couleurs unies. Et nous ne parlons pas des motifs à pois, floraux ou à rayures laissés de côté.

 

L’analyse de la dentelle, de fermetures à glissière, de fils et même de vêtements présentant une finition de couler différente est effectuée par des experts et des designers en couleurs hautement qualifiés (et très bien rémunérés), ce qui demande un temps précieux qui pourrait être utilisé pour d’autres tâches. Voici à quoi ressemble le processus aujourd’hui :

 

  1. Les fournisseurs procèdent à un examen visuel de ces textiles non unis.
  2. Puis, ils envoient leurs échantillons à l’étranger, à une marque qui fait exactement la même chose (avec un peu de chance, les marques et les acheteurs ont la même expérience visuelle).
  3. Comme vous pouvez vous en douter, des échantillons rejetés sont parfois inévitables. Dans ce cas, d’autres examens doivent être effectués, ce qui rallonge l’intégralité du processus.

 

Dans un monde où il existe une application pour chaque chose, ces experts et designers en couleurs classent les échantillons par ordre alphabétique et les remplissent. Aussi qualifiée qu’elle puisse être, même l’équipe de couleurs la plus expérimentée ne perçoit pas la même couleur le lundi et le vendredi. Les designers peuvent être désignés comme responsables, cependant il s’agit d’un véritable problème d’évaluation visuelle. Ainsi, que doit faire un expert en couleurs lorsqu’il ne peut pas faire attendre le client ?

 

Élaborer une réponse

 

datacolor spectravision

 

La clé pour intégrer ces matériaux « immesurables » au monde de la gestion des couleurs numériques est une approche appelée l’imagerie hyperspectrale, dans laquelle des capteurs collectent des informations d’un ensemble d’images plutôt que d’une seule image.

 

Imaginons par exemple que la dernière tendance est un imprimé floral sophistiqué. L’imagerie hyperspectrale permet de fragmenter cet imprimé en une multitude d’images différentes sur le spectre électromagnétique. Ensuite, ces images sont préparées afin d’être mesurées de manière objective en les regroupant dans le cube de données hyperspectrales.  Vous obtenez alors une analyse précise de chaque couleur du motif (ou de la dentelle, fermeture à glissière, tissu ou finition). Cela permet également de soulager les employés des marques et des usines de textile.

 

Cette approche de colorimétrie est nouvelle dans le milieu du textile, mais l’imagerie hyperspectrale n’est pas une nouveauté dans d’autres secteurs. Elle est utilisée en astronomie pour cartographier les galaxies et les étoiles, en agriculture pour évaluer les récoltes malades et en géologie et géographie pour mesurer la topographie et les sources d’humidité. Elle sert également à des applications biomédicales et de surveillance.

 

En d’autres termes, la créativité est partout, dans les dernières tendances jusqu’aux innovations techniques utilisées.

 

Pour en savoir plus sur la manière dont nous introduisons la colorimétrie aux finitions, à la dentelle, aux fils, aux fermetures à glissière, aux motifs et à d’autres textiles « immesurables », rendez-vous sur la page spectravision.datacolor.com.  Pour rester informé(e) sur les dernières tendances et les nouveautés qui façonnent le monde de la couleur, abonnez-vous à notre newsletter.