Rapport de l’étude « Measuring the Fashion World » de McKinsey’s : Nos experts en couleur pèsent dans la balance

McKinsey a récemment réalisé un sondage auprès de 54 dirigeants mondiaux du secteur de l’habillement qui occupent divers postes, du marchandisage à la chaîne d’approvisionnement, sur les défis, les principales priorités et la manière dont ils font face à la concurrence.

 

Nous avons demandé aux experts en couleurs pour textiles de Datacolor, soit tous ceux qui ont travaillé au sein des équipes de couleurs des grandes marques de vêtements, de nous faire part de leurs conclusions. Faites d’abord connaissance avec nos experts :

 

Dustin Bowersox : Ancien directeur principal des couleurs chez Target et ancien ingénieur en développement de produits chez Uniform Color Company

Lisa Beck : Ancienne coloriste chez White House Black Market et ancienne directrice de l’approvisionnement chez Abercrombie & Fitch

Todd Lee : Ancien directeur des services couleur et nettoyage chez Abercrombie & Fitch et ancien technologiste textile chez Victoria’s Secret

Basto Wong : Ancien coloriste principal chez LF Sourcing et ancien coloriste chez Li & Fung USA

 

Voici leurs commentaires à ce sujet.

 

Conclusion : Parmi les personnes interrogées, 80 %  ont travaillé ou travaillent actuellement sur l’amélioration de la vitesse de mise en marché. De plus, 19 % prévoient d’y travailler au cours des 12 prochains mois ou à long terme.

 

 

Dustin Bowersox :Même si vous ne vous en rendez pas compte, la couleur joue un rôle capital dans l’accélération de la commercialisation. Grâce à la mesure colorimétrique numérique objective, les marques développent rapidement une confiance avec les usines, elles peuvent alors entrer directement en production sans crainte d’obtenir des couleurs irrégulières. Les usines certifiées approuvent leurs propres couleurs et fournissent des données en temps réel aux marques pour le suivi. En plus de réduire radicalement le flux de travail, les usines peuvent se concentrer sur d’autres problèmes qui améliorent la qualité des produits ou vêtements finis.

 

Le cycle de production raccourci permet aux marques de répondre plus agilement aux tendances de la mode et aux préférences des clients. À titre d’exemple, une marque peut créer un pull en tirages limités de plusieurs couleurs. Si une couleur ne se vend pas aussi bien que prévu, la production peut rapidement et facilement basculer sur les autres couleurs. Cette pratique permet de réduire l’excédent de stock tout en assurant aux détaillants qu’ils pourront répondre à la demande des clients.

 

Conclusion : Parmi les personnes interrogées, 26 % affirment que le respect des exigences en matière d’échantillonnage et/ou des délais de traitement des échantillons est un défi très important ou assez important :

 

 

Lisa Beck : Le fait qu’il ne s’agisse que de 26 % témoigne de la visibilité des défis liés à la couleur. Un grand nombre de personnes ignorent les véritables coûts liés à l’échantillonnage. La personne qui achète le tissu et qui gère les coûts de l’article peut ne pas communiquer cette information au concepteur du produit, car elle s’intéresse davantage au côté artistique ou créatif de la conception.

 

Cependant, le concepteur du produit est celui qui demande tous les échantillons coûteux. Il arrive que les équipes se rendent compte qu’un échantillon est trop onéreux lors de la conception du produit. Elles commencent alors à en prendre conscience. Cela pourrait être évité si les coûts des tissus étaient communiqués à toutes les parties concernées au début du processus.

 

Conclusion : Parmi les personnes interrogées, 44 % ont travaillé ou travaillent actuellement à l’introduction d’un ensemble normalisé de tissus. De plus, 36% prévoient y travailler au cours des 12 prochains mois ou à long terme.

 

 

Todd Lee : C’est une très bonne chose, mais j’aimerais voir un plus grand nombre d’entreprises accorder la priorité à la normalisation des tissus. Si vous avez plusieurs marques ou même des marques pour femmes, hommes et enfants sous une seule marque et que vous vous procurez un t-shirt 100 % coton à différents endroits avec différents poids en petites quantités, vous perdez de l’argent.

 

Au contraire, si vous définissez la norme à l’échelle de l’entreprise pour le tissu de t-shirt 100 % coton, vous créez une cohérence de couleur et de marque dans l’ensemble. Au fil du temps, plus vous normalisez les tissus, plus vous pourrez les utiliser avec moins d’échantillons de laboratoire pour la couleur.

 

Dustin Bowersox : Une palette de tissus normalisée peut permettre de réduire l’excès de conception inutile. Certaines marques vont encore plus loin en mettant en œuvre des pratiques exemplaires communes d’approbation des couleurs pour les matériaux qui se teignent de la même manière. Alors que la pression de l’accélération de la commercialisation persiste, les marques peuvent adopter cette stratégie pour progresser plus rapidement.

 

Conclusion : Parmi les personnes interrogées, 74 % affirment que le manque d’outils ou de capacités numériques est un défi « très important » ou « assez important ».

 

 

Basto Wong : Il est indéniable qu’il est important de disposer des outils et des capacités numériques appropriés. Toutefois, si vous n’examinez pas de près les améliorations des processus et ne consacrez pas du temps à la formation de toutes les parties impliquées dans l’utilisation de ces outils, même la technologie la plus sophistiquée ne peut pas vous mener bien loin. Les processus se construisent à travers un si grand nombre de structures organisationnelles différentes de la conception à la gestion des produits, notamment dans les grandes entreprises internationales. Cela rend ainsi la mise en œuvre difficile.

 

En matière de gestion des couleurs, les marques qui réussissent le mieux s’engagent à modifier leurs flux de travail pour prendre en compte les nouvelles technologies. Nous travaillons toujours avec nos clients pour leur donner des conseils sur les flux de travail et les processus les plus rentables. C’est un investissement en temps initialement, mais il en résulte une augmentation de la qualité, la réduction des coûts et une augmentation de la vitesse de production.

 

Quelles sont les priorités en tête de votre liste cette année ? Envoyez-nous un message à l’adresse emamarketingdontlike@spamdatacolorcom.spam pour nous en faire part !