Pourquoi ne peut-on pas tous être d’accord ?

De quelle couleur est votre produit, et pourquoi ne peut-on pas tous être d’accord ?

 

Lorsqu’il s’agit de déterminer la couleur d’un produit, il est souvent difficile de parvenir à un consensus. Tout le monde se souvient des débats houleux au sujet de la robe blanche et dorée ou bleue et noire. Pourquoi ne peut-on pas tous être d’accord ? Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte.

 

1) L’effet caméléon

 

Quel ensemble de carrés rouges apparaît plus sombre dans l’image ci-dessous ? Et quel ensemble de carrés verts apparaît plus sombre ?

 

 

Ils sont en réalité de la même couleur.

 

 

Nos yeux peuvent nous tromper lorsque l’arrière-plan change. Examinez comment vous évaluez les couleurs et quels arrière-plans vous utilisez.

 

2) Contraste simultané

 

Les cercles sont-ils de la même couleur ?

 

 

La réponse est Oui

 

Une couleur claire placée à côté d’une couleur plus sombre apparaîtra plus claire en contraste avec ce qui l’entoure. Prenez cela en compte lorsque vous évaluez visuellement vos propres standards et échantillons de production

 

3) Assimilation

 

L’assimilation est l’inverse de l’effet de contraste simultané. Lequel des fonds jaunes apparaît le plus sombre et chaud ?

 

 

Le jaune sous les bandes rouges apparaît plus chaud que le même jaune sous les bandes bleues.

 

4) Contraste successif

 

Jusque-là, tous les effets étaient simultanés. D’autres effets sont basés sur les cônes de vos yeux qui se fatiguent.

 

Fixez le point noir pendant 5 secondes, puis allez un peu plus bas sur la page et continuez de fixer votre regard

 

 

Après avoir fixé le motif orange pendant quelques secondes, puis en fixant votre regard sur la partie vide, vous verrez une image en négatif

 

 

Qu’est-ce-que cela signifie pour vous ?

 

Cela veut dire que l’évaluation visuelle de la couleur ou l’utilisation exclusive d’humains pour évaluer les couleurs peuvent présenter des limites significatives :

 

  • L’évaluation visuelle de la couleur est subjective
  • Les observateurs ont des visions différentes des couleurs, et par conséquent, différentes opinions sur les couleurs
  • Les différences de couleurs sont difficiles à quantifier et à communiquer
  • De nombreuses variables peuvent être contrôlées notamment l’intensité de la lumière, l’angle de vue, la couleur environnante et la qualité de la source de couleur

 

Tout cela sans tenir compte d’autres effets sur notre vision des couleurs, tels que :

 

  • 1 homme sur 12 (8 %) a une vision défectueuse des couleurs en raison de leur chromosome X unique
  • 1 femme sur 250 a une vision défectueuse des couleurs (0,4 %)
  • La vision défectueuse des couleurs la plus courante est une déficience partielle du vert
  • Le daltonisme est rare, avec seulement 1 personne sur 33 000. Le daltonien présente une absence totale des récepteurs, connue sous le nom d’achromatopsie. Il est appelé « achromate ».

 

La dernière raison est le métamérisme.

 

Le métamérisme a lieu quand deux échantillons semblent correspondre sous les mêmes conditions d’observation de la lumière du jour, mais sont différents sous d’autres conditions lumineuses, telles que la fluorescence, l’incandescence ou la LED.

 

 

Maintenant, vous vous demandez s’il y a un moyen de contrer ces limites dans l’évaluation des couleurs. La bonne nouvelle, c’est qu’il en existe :

 

  1. Une bonne sélection de source de lumière :
    a. Utilisez les normes établies dans votre secteur, si elles sont définies – OU – choisissez des sources de lumière qui correspondent à votre application spécifique
    b. Tout le monde doit se mettre d’accord pour utiliser les mêmes sources de lumières et procédures dans le cadre du contrôle qualité
  2. Tirez parti des spectrophotomètres pour analyser la distribution spectrale de la lumière réfléchie ou transmise, longueur d’onde par longueur d’onde, sur l’ensemble du spectre visible ; et les mesures de ratio de réflexion ou de transmission d’un échantillon par rapport à un standard de référence vous donneront des données objectives sur les couleurs dont vous aurez besoin pour prendre une décision en connaissance de cause.