Spotlight On – Camilla Pizzini

 
Comment avez-vous débuté dans la photographie ?
 
Je suis tombée amoureuse de la photographie lorsque j’étais enfant. J’ai grandi dans une famille sportive et j’ai passé l’essentiel de mon enfance en montagne. Il y a neuf ans, j’ai réalisé que, plus que l’activité sportive elle-même, j’aimais avant tout la beauté des paysages qui m’entouraient. J’ai commencé à visualiser des compositions photographiques avant même de capturer des images. C’est là que tout s’est joué. Depuis l’achat de mon premier appareil, rien n’a su m’arrêter.
 
 

Quel type de photographie prenez-vous et qu’est-ce qui vous a motivé à vous concentrer sur ce genre ?
 
La photographie est un médium privilégié pour présenter non seulement un point de vue, mais une émotion, un moment parfait. La possibilité de partager ces instants, de les présenter à autrui, est l’un de mes aspects préférés. Si je n’avais pas ce moyen d’expression, il me serait sans doute impossible de communiquer mes passions, mes sentiments, tout ce que j’aime dans le monde qui m’entoure.

 

</div>

 

Quel a été le plus grand accomplissement ou le plus grand obstacle que vous ayez rencontré dans de votre parcours ?
 
La post-production, certainement. Je n’ai jamais étudié la photographie dans le cadre de mes études et je n’ai jamais pris de cours. L’édition de mes photos était donc très difficile pour moi au début. J’ai fini par trouver mon style, identifier ce que j’aime vraiment et j’ai suivi cette direction. Aujourd’hui, j’aime toujours autant apprendre et me former dans ce domaine.
 
 

Par qui ou par quoi êtes-vous le plus inspiré ?
 
Il est difficile de mettre le doigt sur un aspect précis. Bien sûr, certains photographes sont très inspirants. Mais je préfère malgré tout suivre les aventures de certains grands athlètes au bout du monde. Cela me donne la motivation nécessaire pour continuer d’explorer et d’aller toujours plus loin.
 
 

Quelle est votre démarche ? Existe-t-il un aspect que vous cherchez à réaliser lors de vos prises de vue (par exemple, créer certaines émotions, etc.), ou y a-t-il des techniques spécifiques que vous utilisez ?
 
J’essaie systématiquement de me concentrer sur les lignes du paysage que je photographie et sur un sujet précis qui équilibre l’échelle de l’image. En photo de sport, je cherche à donner une impression d’instabilité, d’absence de limites. C’est souvent génial de donner cette sensation de tension. Mais il est important de bien s’organiser et de ne jamais se mettre en danger physique.

 

 

Pourquoi la précision des couleurs est-elle importante dans votre travail ?
 
J’ai trouvé une palette de couleurs caractéristique qui exprime et représente ma photographie. Les gens peuvent facilement identifier mon travail. C’est pourquoi il est capital que mes photos reflètent toujours ces couleurs qui font mon identité. La précision des couleurs sur l’ensemble de mes moniteurs est donc fondamentale.
 
 

Des conseils ou des astuces pour les photographes qui débutent leur carrière ?
 
Cela peut paraître un cliché, mais je dirais de toujours suivre ses sentiments, de croire en soi-même et de chercher à faire toujours plus, toujours mieux. C’est en faisant qu’on s’améliore.

 

 
 

About the Author – Camilla Pizzini

 

 

Camilla Pizzini est née en 1996 à Rovereto dans le Trentin-Haut-Adige, Italie. Depuis l'enfance, elle est amoureuse de la photographie. Elle a obtenu une licence de design à l'Université libre de Bozen-Bolzano qui lui a permis d'étendre ses connaissances en communication visuelle et en art contemporain. /p>  

Elle travaille depuis comme photographe sur des commandes commerciales (entreprises, événementiel, portrait, sport et nature) et sur ses projets personnels.

 

Elle tire son inspiration des grands espaces, de la montagne et de ses activités sportives.

 

Type de photographie : Nature, paysages, sport