Les Alpes – Une chaîne de montagnes en pleine transformation

La neige danse sur les sommets. Le « Foehn », ce vent chaud et sec de montagne, apporte toujours plus de neige sur la crête. Les flocons sont projetés en l’air. Et ma visibilité est réduite à zéro. Sur mes skis, j’atteins prudemment la crête en traversant la neige et le vent. J’ai mon trépied, mais je prends mes photos sans l’utiliser. Dans cette tempête, cela n’aurait pas de sens. Mais attention ! Les structures de neige sur les pentes sont fascinantes, mais elles envoient un message clair : de grandes congères se sont accumulées ici. Marcher au mauvais endroit serait une très mauvaise idée…

 

 

Dans mon dernier livre, je m’attarde sur le changement : les Alpes au fil des saisons, des conditions météo, de la fonte des neiges… Et du changement climatique, bien entendu. J’ai apporté beaucoup d’effort à la création d’un langage visuel indépendant et cohérent. Je crois qu’en omettant volontairement certains éléments, on peut créer des images particulièrement expressives. Mes photos se réduisent à l’essentiel : rochers, eau, neige et glace. Un peu de vert, très peu d’arbres. Je réalise de grands panorama, mais également une large gamme de formes, de structures, d’impressions.

 

Je suis alpiniste. Je respecte profondément la montagne, mais je n’en ai pas peur. Rechercher la photo parfaite dans un labyrinthe de crevasses sur un glacier ne m’effraie pas, et je suis prêt à redescendre à ski à la seule lumière de ma frontale. Je me sens porté par la montagne, uni à elle, même dans les endroits les plus isolés. Je me sens rarement en danger. C’est ce qui m’a permis de réaliser toute une série d’images qui auraient été quasiment impossibles sans une solide expérience de la montagne et de l’alpinisme.

 

Je parcours les Alpes depuis de nombreuses années à la recherche des meilleures photos pour ce livre. Peu d’images ont plus de 10 ans. Le démarrage effectif de ce projet remonte à 7 ans. J’ai pris la plupart des photos ces trois dernières années, et je continue d’y travailler activement.

 

 

Je suis particulièrement heureux que des scientifiques aient accepté de commenter certains des grands thèmes du livre : les dangers qu’abrite la nature, la fonte des glaciers, le cycle de l’eau, la neige… J’ai ainsi pu combiner art et science.

 

Les Alpes que nous aimons tous, avec leurs pics neigeux et leurs glaciers, n’existeront plus dans quelques années. Le changement climatique est en train de les modifier radicalement et définitivement. Je ne voulais donc pas me contenter de montrer la beauté éphémère du changement. J’ai également essayé de lancer une alerte. Mon nouveau livre est un hommage photographique au dernier espace naturel sauvage en Europe centrale, aux Alpes en tant que lieu de puissance, et à l’esthétique d’un moment.

 

 

À propos du livre :

 

 

Alpen – ein Hochgebirge im Wandel (disponible uniquement en allemand)
ISBN : 978-3-96171-262-5
Verlag teNeues
25 x 28,7 x 3 cm
288 pages, 180 images, 1,7 kg, couverture rigide
Ce livre est disponible auprès de l’éditeur ou en librairie.

 

Des exemplaires dédicacés sont disponibles directement auprès de Lorenz Fischer : www.lorenzfischer.photo

 

Copyright pour les images :
Photo © 2020 Lorenz Andreas Fischer / lorenzfischer.photo Tous droits réservés.

 
 

A propos de l'auteur – Lorenz Andreas Fischer

 

Lorenz Andreas Fischer est photographe freelance et propose également des voyages photos en Europe, en Amérique du sud et en Afrique. Il concentre son travail sur la nature, la faune sauvage et les grands espaces et est partenaire Nikon et Fotograf SBF. Ses photos ont été plusieurs fois récompensées : Photographe animalier de l'année, Meilleur photographe nature européen 2006.

 

Il est avant tout inspiré par la nature sauvage. Il utilise souvent le procédé de la réduction pour créer des images puissantes. Il tente également des expériences avec des ambiances lumineuses extrêmes. La lumière artificielle et /ou le flash se fondent alors avec le flou.