Un contre-typage parfait dès le premier essai ? Bienvenue dans un monde idéal

En matière de couleur, l’objectif ultime est de produire un contre-typage parfait dès le premier coup. Toutefois, la réalisation de ce contre-typage idéal dépend d’un nombre infini de variables qui ont un impact sur sa qualité ou sa faisabilité. Dans la mesure où la gestion d’un processus colorimétrique exige beaucoup de temps et des efforts importants, nombreuses sont les entreprises qui finissent par se contenter d’un résultat imparfait.

 

Il est donc avant tout essentiel de comprendre les limites du contre-typage des couleurs et de mettre en œuvre les outils appropriés en guise de compensation. Voici quelques-unes des limites que votre organisation est susceptible de rencontrer en matière de colorant et qui contribuent à un contre-typage imparfait des couleurs :

 

    • Différence au niveau du pouvoir colorant
    • Différence au niveau des désignations des ensembles de colorants
    • Choix limité de colorants
    • Erreurs de pesée
    • Variables propres aux applications

 

Heureusement, des programmes de correction des couleurs permettent de compenser certaines des limites auxquelles vous êtes confronté en matière de colorant. Ils vous aident en effet à trouver le juste équilibre entre coût et qualité du contre-typage des couleurs et à identifier les meilleures combinaisons de colorants pour le contre-typage.

 

Malheureusement, il est impossible d’obtenir à chaque fois un contre-typage des couleurs parfait dès la première tentative. Ceci étant, la mise en œuvre des outils et des processus de gestion des couleurs appropriés permet de trouver un bon compromis en vue d’obtenir systématiquement d’excellents contre-typages de couleurs tout en tenant compte des délais, des coûts et de la qualité. En ayant une meilleure connaissance des limites des colorants et du processus de développement des couleurs en général, les organisations peuvent prendre des mesures pour compenser ces contraintes de manière appropriée.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces limites relatives aux colorants et comprendre dans quelle mesure les programmes de correction des couleurs peuvent vous aider, je vous encourage à lire mon article « In an Ideal World, Color Matching Would Always Be Perfect on the First Try: How to Balance Cost, Time and Quality when Matching a Customer’s Color Requirement » (article en anglais) qui a été publié dans le numéro de juillet du Paint & Coatings Industry Magazine.