Une journée parfaite à Mljet

 
Les voyages sont actuellement impossibles en raison de la pandémie mondiale que nous traversons. Mais je voulais partager avec vous mes souvenirs de l’un des endroits les plus beaux sur Terre : l’île de Mljet. Cette île, la plus méridionale de Croatie, est riche en histoire et en beauté. J’ai eu la chance de visiter plusieurs fois ce joyau de l’Adriatique. Voici donc ma vision d’une journée parfaite sur cette île qui abrite l’un des huit parcs nationaux croates.

 

J’aime commencer ma journée par un petit déjeuner et un café en profitant de la vue depuis l’hôtel Konoba Ogigija, à Polače, le port où accostent les ferries provenant du continent.

 

 

En croate, « polače » signifie « fort », et les ruines de celui-ci sont une part importante du paysage.

 

 

Près de l’ancien fort, vous pouvez acheter un pass pour le parc national. Vous pouvez également opter pour la marche, utiliser votre vélo, prendre un bus gratuit ou votre voiture en direction de l’entrée du parc. Le pass reste valable tant que vous ne quittez pas l’île. Aux deux-tiers du trajet entre Polače et le parc national, vous tombez sur la petite ville de Govedjari, sur votre droite.

 

 

L’île abrite deux lacs d’une beauté extraordinaire. Le plus grand abrite la minuscule île de Sveta Marija et un monastère du 12e siècle presque intact.

 

 

Il est possible de se rendre à Sveta Marija sur un bateau du parc national, le quai s’embarquement est à quelques pas de l’entrée du parc. Le bateau pour Sveta Marija
part toutes les heures, et son prix est inclus dans l’entrée du parc.

 

 

Les promenades à pied ou à vélo autour des lacs sont un must absolu. Un pont a récemment été construit pour permettre aux visiteurs de réaliser la boucle complète.

 

 

Aucun véhicule motorisé n’est autorisé sur cette route, à l’exception de ceux des gardes du parc et de quelques habitants. Un petit train électrique a également été installé il y a quelques années pour faire le tour des lacs. Il est également gratuit lorsque vous avez payé l’entrée du parc.

 

Après avoir visité les lacs et l’île de Sainte-Marie, j’aime déjeuner dans l’un de mes restaurants préférés, à Pomena. Cette petite ville côtière est située à environ 30 minutes de marche des lacs, et est également accessible en voiture ou en vélo. Le restaurant s’appelle Agroturizam Dalmatino et se trouve à l’adresse Pomena 10C. La réservation n’est pas obligatoire, mais elle reste très fortement conseillée. J’ai une préférence pour leurs fruits de mer locaux – poisson ou calamars avec une salade de pomme de terre. Et ne manquez surtout pas l’apéritif local, la travarica, une eau-de-vie de raisin infusée aux herbes.

 

 

Après le déjeuner, je me dirige vers l’un des secrets les mieux gardés de l’île : un accès à la mer non loin de Pomena. Il vous suffit de suivre la route, qui se transforme en chemin de terre et passe devant d’anciens baraquements militaires. Depuis la péninsule de Peljesac, vous profitez d’une mer magnifique et limpide.

 

 

Et pour terminer la journée, quoi de mieux que de nager dans l’Adriatique ? Vous pouvez ensuite revenir à Pomena pour prendre le ferry vers le continent.

 

Si vous voulez y passer la nuit, de nombreuses possibilités d’hébergement s’offrent à vous, hôtels ou chambres et appartements privés. Je recommande de passer plus de temps à Miljet. Mais si vous n’avez qu’une journée, les éléments que je vous ai présentés vous permettront d’en profiter pleinement.
Pour vous rendre à Mljet, vous devrez prendre le ferry entre Bari et Dubrovnik. Les horaires varient pendant la haute saison, assurez-vous donc de bien les connaître avant votre départ. Sretan Put ! (bon voyage !)